Visiter la Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux de Moscou, conseils et guide

Vous l’avez sans doute vu des centaines de fois. Elle représente à elle seule, toute une ville, tout un pays, tout une idéologie : la Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux de Moscou.

Son architecture unique l’a rendu unique et célèbre à travers le monde. Il faut dire qu’aucune autre église ou architecture ne peut rivaliser. On pourrait croire qu’elle sort tout droit d’un conte pour enfants.

Mais pourtant, elle est bien là, posée sur les pavés, à l’épreuve du temps, et veillant sur la Place Rouge.

Saint Basile le Bienheureux coucher de soleil

Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux de Moscou, où la trouver ?

Pour trouver la Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux, rien de plus simple, il suffit de vous rendre sur la Place Rouge. Elle trône au bout de cette immense étendue pavé, accompagnant le centre GOUM ou encore le Mausolée de Lénine.

Autrement dit, pour vous y rendre, il suffit simplement d’aller sur la Place Rouge. Et pour cela, rien de plus simple que d’utiliser l’une des stations du métro de Moscou.

Les accès les plus proches sont les suivants :

  • Okhatny Riad sur la ligne 1 (rouge)
  • Teatralnaya sur la ligne 2 (vert)
  • Ploschad Revolioutsii sur la ligne 3 (bleu)

Vous verrez, vous ne pouvez pas vous tromper. Une fois arrivés sur la Place Rouge, vous l’apercevrez directement, et serez attirés automatiquement, comme par magie.

Tarifs et horaires des visites

Pendant l’ère communiste, la Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux de Moscou a été transformée en musée. Et cela n’a pas vraiment changé de nos jours. C’est ce qui explique le fait qu’il faille payer pour la visiter.

Cathédrale saint-basile-le-bienheureux de moscou

Vous pouvez acheter vos billets directement à l’entrée de la Cathédrale. Généralement, il n’y a pas une longue attente aux caisses, ce qui est agréable, surtout si vous venez en hiver.

Pour les tarifs :

  • 700 roubles (environ 10€) de septembre à mai
  • 1000 roubles (environ 14€) de juin à août.

Les enfants ne paient pas l’entrée, et il existe des tarifs réduits pour les groupes.

Horaires :

  • Novembre – avril : 11h à 17h
  • Mai, septembre et octobre : 11h à 18h
  • Juin – août : 10h à 18h
  • Fermée le premier mercredi de chaque mois pour le nettoyage
  • Les caisses ferment 45 minutes avant la fermeture de la cathédrale

Attention : en hiver, les horaires peuvent être réduits si la température passe en-dessous de -15°C

Bon plan :

Si vous souhaitez profiter pleinement de votre visiter de la Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux, nous vous conseillons d’opter pour la visite guidée (en français). En supplément, vous aurez également une visite guidée de la Place Rouge et on viendra même vous chercher à l’hôtel.

A propos de la Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux

Nombreux sont ceux qui confondent cette cathédrale avec celle du Christ-Sauveur de Moscou. Et pourtant, au contraire de cette dernière, ce n’est pas la principale, ni le siège du Patriarcat orthodoxe de Moscou.

De son vrai nom, Cathédrale de l’Intercession de la Vierge (ou Cathédrale Saint Basile-le-Bienheureux), elle a été déclarée Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco en 1990 (de même que le Kremlin).

Sa construction remonte à 1551, par ordre du tsar Ivan le Terrible. Il décida d’ériger cette cathédrale pour célébrer la conquête de Kazan et commémorer sa victoire sur les Tatars de Kazan. Pour cela, il fit ériger cette église en l’honneur de la fameuse Vierge de Kazan. Sa construction dura 10 ans.

Profil Saint-Basile-Le-Bienheureux

Beaucoup de légendes circulent sur la construction de cette cathédrale. On entend souvent parler que le tsar aurait fait rendre aveugle l’architecte en charge de la construction, Postnik Yalovlev. La raison serait pour qu’il ne puisse pas ériger de plus beaux et hauts monuments. Cependant, des preuves existent quant à la participation de cet architecte sur d’autres projets, et notamment le Kremlin de Kazan.

La Cathédrale est constituée d’une chapelle centrale et de huit autres chapelles, tout autour. Ces huit chapelles (dont 4 représentent les points cardinaux) symbolisent les huit batailles lors de la prise de Kazan.

Devant, on trouve une statue représentant Dmitri Pojarski et Kouzma Minine. Ces deux héros rassemblèrent les troupes de l’armée pour combattre et repousser l’envahisseur polonais, à l’époque des révoltes (entre 1598 et 1613).

Vue extérieure Saint Basile-le-bienheureux

Mais depuis sa création, il faut savoir que la Cathédrale a été maintes fois remaniée. A ses débuts, elle était blanche, et les bulbes étaient des dômes dorés (à la manière du Christ-Sauveur de Moscou). Mais à la suite d’un incendie en 1583, ces dômes furent remplacées par les bulbes que l’on connait actuellement, mais pas dans leur version définitive. En effet, leur couleur n’a été ajoutée que bien plus tard.

La chapelle centrale date de 1684 et vient en remplacement d’un vieux clocher. Il faut savoir qu’à l’époque, les chapelles étaient indépendantes. Ce n’est que plus tard que l’ensemble fût unifié, ce qui explique sa complexité intérieure.

Note :

Lors de l’invasion française, Napoléon envisageait de la détruire. Mais finalement, l’armée française se contenta de s’en servir comme d’une écurie.

A son tour, Staline envisageait de l’éliminer du paysage de la Place Rouge. Selon lui, elle gênait lors des défilés militaires. Mais finalement, il s’est ravisé, pour notre plus grand plaisir.

Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux de Moscou, vue de l’intérieure

Evidemment, après l’avoir vue de l’extérieur, il est grand temps de la visiter et voir ce que nous réserve l’intérieur. Et l’on comprend très vite que cette cathédrale est vraiment originale, et pas seulement que de l’extérieur.

Alors qu’on pense arriver dans une grande salle, c’est une succession de petites salles qui se livrent à nous. Et cela devient même vite un labyrinthe, lorsqu’au détour d’une salle, on découvre qu’un escalier permet d’accéder au second étage.

Rez-de-chaussée

Lors de votre entrée, vous ferez connaissance avec la chapelle de Saint Basile. C’est sans aucune doute la pièce la plus richement décorée de toute la Cathédrale. Elle fût ajoutée en 1588, par le fils d’Ivan le Terrible, Fedor.

Chapelle Saint Basile

Ca sera également l’occasion de découvrir une maquette de la Cathédrale Saint Basile le Bienheureux :

Maquette saint Basile le Bienheureux

Les salles se succèdent et vous serez étonnés par la richesse des décorations. Il est difficile de trouver un mur ou un couloir qui ne soit pas peint. La plupart de ces fresques datent du 17 ou 18è siècle.

fresques Saint Basile Le Bienheureux
Chapelle intérieure Saint Basile Le Bienheureux

Dans ces différentes salles, vous trouverez différentes collections, que ce soit d’anciennes pièces de monnaies, d’objets religieux ou historiques.

Mais surtout une autre surprise vous attend !

Accès au premier étage

Dans l’une des premières salles, grosso modo au milieu de l’édifice, vous découvrirez un escalier en colimaçon. Ce dernier vous permet d’accéder au premier étage de la Cathédrale.

Il est plutôt raide, avec des marches très hautes :

escalier Saint Basile Le Bienheureux

Vous arrivez ainsi au premier étage de la Cathédrale. Ici, on ne peut pas parler précisément de musée, mais véritablement d’un édifice religieux. Vous accéderez directement à la chapelle centrale, sous la structure pyramidale (qui culmine à 64m de hauteur). Son iconostase, richement décorée, date du 18è siècle, et provient de l’ancienne cathédrale du Kremlin de Tchernihiv.

iconostase saint basile le bienheureux

Vous avez ensuite tout le loisir de déambuler les autres chapelles et contempler les riches ornements. Mais surtout, vous avez la possibilité de prendre des photos (sans flash). Cela est suffisamment rare pour être noté.

Clocher Saint Basile Le Bienheureux

Malheureusement, les ouvertures étant peu nombreuses, ces salles peuvent paraitres un peu sombres. Et l’on a n’a pas souvent le recul nécessaire pour obtenir le cliché souhaité.

Prenez également le temps de jeter un œil par les fenêtres extérieures, cela vous permettra de contempler la place Rouge sous un autre angle :

Place Rouge vue depuis Saint Basile
Saint Basile vue Place Rouge

Enfin, lorsque vous avez fini de visiter la Cathédrale, pensez à visiter le jardin. Cela vous permettra d’avoir une autre vue de l’édifice, et notamment la partie arrière :

Vue arrière Saint Basile Le Bienheureux

Et n’hésitez pas à vous rendre sur la Place Rouge de nuit, pour profiter du spectacle. Mais également pour admirer Saint Basile Le Bienheureux sous une autre vue.

Saint Basile Le Bienheureux nuit

Lire également : Le parc VDNKh de Moscou, gloire de la culture soviétique

1 Comment

Laisser un commentaire