La Place Rouge de Moscou, top 5 des choses à voir et visiter

La Place Rouge de Moscou ! Rien que son nom évoque déjà bon nombre de rêves et d’images associées à la Russie. Sans aucun doute, il s’agit de la place la plus célèbre de la ville, et même du pays !

Symbole des défilés de l’ère Soviétique, la Place Rouge est bien plus qu’un symbole ! C’est l’emblème même de la Russie. Et il suffit de voir les foules qui se pressent sur cette vaste étendue pavée pour comprendre l’intérêt qu’elle suscite.

C’est le passage obligé pour tout voyageur qui débarque à Moscou. Mais que peut-on voir sur la Place Rouge ? C’est ce que nous allons voir tout de suite. Davaï !

Nos recommandations pour votre voyage à Moscou :

Place Rouge de Moscou, un plan parfait pour débuter !

Si vous venez d’arriver à Moscou, la Place Rouge est un inconditionnel. Et débuter par ce lieu vous plongera directement dans l’ambiance et la magie de la capitale russe. Mais savez-vous pourquoi l’appelle-t-on Place Rouge ?

En fait, cela n’a rien à voir avec la couleur du communisme et l’image qu’on peut s’en faire. En effet, c’est à la couleur des briques rouges environnantes que cette mythique place doit son nom ! A l’origine, les murs du Kremlin (qui signifie forteresse en russe) étaient de couleur blanchâtre. Mais finalement, il a laissé sa place aux briques rouges. Et cela est d’autant plus renforcé par la présence du musée national d’état d’Histoire de Russie, de brique rouge également.

Maintenant que vous en savez un peu plus, nous pouvons commencer la découverte de ce lieu légendaire.

Place Rouge de Moscou : comment entrer ?

Il n’y a pas de bons moments pour visiter la Place Rouge. Que ce soit de jour comme de nuit, c’est toujours un véritable spectacle. Et même après l’avoir vu des dizaines, je ne m’en lasse toujours pas ! Le jour, elle fourmille de touristes et nous montre toute sa grandeur, avec la Basilique Saint Basile Le Bienheureux en point de mire. La nuit, c’est un tout autre spectacle, avec les illuminations aux alentours. Mention spéciale pour le centre GOUM qui donne l’impression d’être à Disneyland !

Je vous conseille d’arriver par les portes de la Résurrection (ou portes Ivères). Pour cela, il suffit d’arriver depuis la rue Tverskaïa et de tirer tout droit. Vous ne pouvez pas la rater !

Autre solution, optez pour le métro de Moscou, ligne 1 (rouge) et sortez à la station Okhotnyy Ryad.

Portes Ressurection Place Rouge

Devant les portes, vous trouverez le kilomètre zéro. C’est de ce point que sont calculées toutes les distances en Russie.

Note :

Les portes de la Résurrection présentes devant vous ne sont pas les originales. En effet, elles ont été reconstruites de 1994 à 1996. Staline les avait fait détruire en 1931 pour faciliter le passage des véhicules pour les parades militaires.

Que peut-on voir sur la Place Rouge ?

Vous venez de franchir les portes de la Résurrection et découvrez la Place Rouge qui s’offre à vous. Grandiose, mythique et unique. Il est très difficile de décrire le spectacle qui se déroule devant vos yeux.

Place Rouge Moscou nuit

Aussi, pour vous aider à y voir plus clair, voici les incontournables à découvrir :

Le Musée Historique d’Etat

Il s’agit du premier bâtiment que vous verrez, puisque présent à droite des portes de la Résurrection lorsque vous les franchissez. Il peut faire penser à un château, avec son style néo-russe, mais il faut savoir que sa construction date seulement de la fin du 19è siècle.

Musee d'histoire d'Etat
Musée d'Histoire d'Etat de nuit

Ce musée a pour vocation de présenter l’histoire de la Russie. Vous y trouverez donc des reliques des tribus préhistoriques, jusqu’aux collections des Romanov. On y trouve également le sabre de Napoléon, donné au Comte Chouvalov, juste avant son exil pour l’ïle d’Elbe.

Le musée en lui-même est déjà une œuvre d’art, avec les fresques des souverains de Russie.

Une cathédrale sur la Place Rouge : Notre Dame de Kazan

En face du musée, et donc à gauche des portes de la Résurrection, vous trouverez une église. Bien qu’elle paraisse petite (au regard des autres édifices religieux de Moscou), il s’agit pourtant d’une cathédrale.

Notre Dame de Kazan Place Rouge

Elle fait l’angle entre la Place Rouge et la rue Nikolskaya. Elle est dédiée à l’icône de la Vierge de Kazan, dont une copie est présente à l’intérieur. Prenez le temps de la visiter, son accès est libre, mais les photos sont interdites.

En 1936, mais cette fois pour des raisons idéologiques, Notre Dame de Kazan subit le même sort que les Portes de la Résurrection. Staline fit détruire cette cathédrale.

Note :

En 1936, mais cette fois pour des raisons idéologiques, Notre Dame de Kazan subit le même sort que les Portes de la Résurrection. Staline fit détruire cette cathédrale.

Mais finalement, de 1990 à 1993, la ville de Moscou la fit reconstruire à son emplacement original, selon les mêmes plans.

Le Centre Commercial GOUM

En sortant de la cathédrale Notre Dame de Kazan, vous découvrirez un immense bâtiment. De nuit, il est totalement illuminé. Et comme je vous le disais en introduction, cela vous fera davantage penser à Disneyland.

GOUM Place Rouge

Il s’agit ni plus ni moins que de GOUM (ГУМ en cyrillique, pour Magasin Principal Universel). C’est un centre commercial huppé, et pourrait être comparé aux Galeries Lafayette ou Printemps à Paris. On y compte quelques 2.5 kilomètres de galerie marchande et 200 boutiques.

Prenez le temps d’arpenter dans ses couloirs, de manger une glace ou de vous restaurer à Stolovaya 57. Il s’agit d’une cantine soviétique qui vous replonge 50 ans en arrière, pour des plats savoureux et bon marché.

Sur la Place Rouge, au pied du Kremlin, le mausolée de Lénine

Si vous continuez votre chemin, en face de GOUM, vous allez pouvoir distinguer un édifice un peu particulier. De forme pyramidale, et comportant une sorte de cheminée, il s’agit du mausolée de Lénine.

Contrairement à ses dernières volontés (il souhaitait être inhumé à Saint-Petersbourg), il fut embaumé. C’est Staline qui prit cette décision. Et encore aujourd’hui, il est possible de visiter ce monument et donc de voir la momie du dirigeant soviétique.

Mausolée Lénine Place Rouge

Tous les ans, la momie de Lénine est « entretenue » pour ne pas subir les ravages du temps. Au fil des ans, et avec ce traitement chimique, les visiteurs disent qu’il ressemble de plus en plus à une statue de cire. Mais pourtant, il s’agit bien du leader bolchévique, mort en 1924.

Pour visiter le mausolée, il vous faudra un peu de patience. Son entrée est gratuite, mais la foule est conséquente, et le nombre de personnes à l’intérieur est limité. Le mausolée n’est ouvert que les lundis, mercredis, jeudis, samedis et dimanches, de 10h à 13h.

Note :

A l’intérieur du mausolée, il est défendu de prendre des photos. Il est également interdit de porter un chapeau, une casquette ou des lunettes de soleil. Cela est considéré comme un manque de respect.

A l’arrière du mausolée, au pied des remparts, vous trouverez la nécropole du Kremlin. C’est là que sont enterrées les principales personnalités de Russie. On y trouve notamment la tombe de Staline, Tchernenko, Brejnev ou Yuri Gagarine.

Une cathédrale sur la Place Rouge, Saint-Basile-Le-Bienheureux

Avec la Place Rouge, c’est sans doute l’autre emblème de la Russie. C’est en 1561 que fut achevée sa construction, ordonnée par Ivan le Terrible. Elle est composée d’une chapelle centrale et de 8 chapelles, dont 4 symbolisent les points cardinaux.

Saint Basile le Bienheureux

A la suite de la période communiste, elle fût transformée en musée. Vous serez étonnés de voir que c’est toujours le cas de nos jours. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’entrée est payante. Compter 700 roubles (environ 10€) de septembre à mai et 1000 roubles (environ 14€) de juin à août.

La visite vaut évidemment le détour, la basilique étant richement décorée. Vous serez étonnés de voir qu’il s’agit en fait d’une succession de petites salles, toutes ornées de fresques différentes. Un escalier en colimaçon, très étroit, vous conduira au deuxième étage. Car oui, cette église est sur deux étages !

Les nombreuses ouvertures vous permettront de contempler la Place Rouge, sous un autre angle :

Place Rouge vue depuis Saint Basile
Saint Basile vue Place Rouge

Sans nul doute, la basilique Saint Basile Le Bienheureux vaut vraiment le détour !

Note :

Lors de l’invasion française, Napoléon envisageait de la détruire. Mais finalement, l’armée française se contenta de s’en servir comme d’une écurie.

A son tour, Staline envisageait de l’éliminer du paysage de la Place Rouge. Selon lui, elle gênait lors des défilés militaires. Mais finalement, il s’est ravisé.

La Place Rouge, un incontournable de Moscou !

Ce lieu est mythique et on comprend vite pourquoi. Si vous souhaitez découvrir toutes les richesse de la Place Rouge, il faudra compter une journée. Mais vous ne serez pas déçus, tant l’endroit regorge de choses à découvrir, toutes différentes.

Pour commencer votre immersion en Russie, rien de tel que de démarrer par ce lieu chargé d’Histoire !

Place Rouge nuit

Lire également : Le parc VDNKh de Moscou, gloire de la culture soviétique

4 Comments

Laisser un commentaire