Autotour en Islande : comment louer sa voiture ?

L’Islande est une destination qui devient de plus en plus à la mode. Et il faut dire que lorsque l’on découvre ses paysages grandioses, on comprend vite toute la majesté que peut dégager la Nature. Vous avez notamment pu le découvrir lors du récit de notre voyage. Et quoi de mieux qu’un autotour en Islande, pour découvrir toute la richesse des paysages.

Mais pour autant, il n’est pas aisé de se déplacer dans le pays, sans un véhicule. Et forcément, se pose la question de la location d’une voiture dans un pays étranger…

Louer un véhicule pour un autotour en Islande, quelles solutions ?

La classique berline

C’est évidemment la première solution qui vient à l’esprit. Mais avant de se lancer dans ce choix, il faut d’abord réfléchir au parcours que vous souhaitez mettre en œuvre. Peut-être vous contenterez-vous du Cercle d’Or ?

Il ne s’agit que d’un trajet court, sans grande difficulté routière. Dans ce cas, le choix du véhicule est beaucoup plus simple, car une simple berline suffira. Bien évidemment, vous choisirez le modèle en fonction du nombre de personnes qui voyagent, mais également du budget que vous souhaitez mettre.

Globalement, pour un véhicule de type VW Golf, il faudra compter environ entre 55 et 60€ par jour (hors assurance).

En revanche, si vous décidez de partir pour un autotour sur la route circulaire 1, votre choix pourra évoluer.

Plantons le décor

Bien évidemment, vous pourrez vous engager pour faire le tour de l’île, avec une berline, mais ce sera davantage à vos risques et périls. Il est préférable de se positionner sur un 4×4. Mais attention, ne pensez pas que cela vous permettra d’accéder à l’ensemble de l’île.

En effet, certaines routes intérieures (dites routes F) nécessitent des véhicules spéciaux. Ces « super 4×4 » ne sont pas disponibles à la location et sont utilisés pour les excursions organisées.

C’est d’ailleurs une volonté des islandais pour éviter que les touristes n’aillent s’embourber dans ces routes difficiles. C’est également pour maîtriser le flux de véhicules, et ne pas maltraiter la Nature.

Mais ne vous inquiétez, la route circulaire 1 offre déjà de nombreuses possibilités et un petit 4×4 est le parfait véhicule pour votre expédition. Cela vous permettra notamment de pouvoir vous aventurer sans crainte sur les gravel roads, ces routes gravillonnées, quelque peu glissantes.

Le 4×4 pour se prendre pour un globe-trotter

Dans notre cas, nous avons opté pour un Suzuki Jimny. C’est le véhicule parfait pour un couple, avec ses bagages. Si vous partez à trois ou quatre personnes, il faudra opter pour un modèle plus grand.

Mais cela a des conséquences. En effet, le budget d’un 4×4 par rapport à une berline, n’est pas tout à fait le même.

Aussi, pour vous éviter de mauvaises surprises sur ce point, il faut changer ses habitudes. En effet, si vous passez par les grandes chaines de location (Avis, Budget, Hertz, Europcar, …), la facture risque d’être salée (compter le double par rapport à une berline).

Cependant, il existe une solution, sans pour autant dégrader la qualité du service. En Islande, de nombreuses agences locales sont implantées, bien souvent à proximité de l’aéroport de Keflavik. A votre arrivée, vous ne trouverez pas l’agence dans le hall de l’aérogare.

Généralement, une personne vous attend à votre descente de l’avion, avec un panneau comportant votre nom. Vous serez alors amenés à l’agence (généralement dans la zone industrielle de Keflavik) pour vous permettre de récupérer votre véhicule.

Grâce à cette solution, vous arriverez à louer un petit 4×4 pour environ 70€ la journée.

Vous trouverez ci-dessous une liste de liens pour louer facilement votre voiture :

Quid des assurances

Evidemment, on peut se poser la question de l’intérêt de prendre une assurance. Après tout, vous êtes un bon conducteur, prudent et respectueux du code de la route. Alors pourquoi cela changerait-il en Islande ?

L’Islande reste assez sauvage, et il n’est pas rare de croiser un renne sur le bord de la route dans certaines contrées de l’île. Même s’il n’est pas souhaitable d’avoir un accident avec un animal, il vaut mieux être prévoyant.

La Sécurité Routière islandaise a d’ailleurs édité une vidéo sur les bonnes manières et la conduite dans ce pays :

Mais surtout, il ne faut pas faire l’impasse sur deux autres assurances, quasi indispensables :

  • Gravel protection (pour les cailloux)
  • Sand and ash damage waiver (sable et cendres)

Si vous vous engagez sur des gravel roads, ce qui arrivera si vous faites la route circulaire 1, votre véhicule sera exposé aux projections de cailloux. Et forcément, même si vous roulez prudemment, la carrosserie va en prendre un coût.

De même, il n’est pas rare de prendre une tempête de sable et de cendres, notamment dans le Skeiðarársandur.

Même si cela ajoute à la facture (compter 15€/jour par assurance), cette protection est nécessaire et vous évitera toute mauvaise surprise au moment de rendre le véhicule.

Dans notre cas, et après avoir nettoyé notre véhicule (les stations service proposent le lavage gratuit), il faut bien reconnaitre que la carrosserie avait quelques impacts. Sans compter que quelqu’un avait dû nous reculer dedans, et que la vitre de notre phare arrière était fendue.

GPS or not GPS ?

Lorsque l’on voyage à l’étranger en véhicule, on peut évidemment se poser la question du GPS. En toute sincérité, en Islande, son utilité est contestable.

Par geste commercial, notre société de location nous avait fourni un GPS, mais il est resté la majeure partie du temps éteint. Nous l’avons utilisé, uniquement pour trouver l’adresse de notre guest house à Reykjavik. C’était plus par confort…

Le reste du temps, une bonne carte routière suffit. D’ailleurs, celle que nous avions choisi et éditée par ITM (disponible sur Amazon) a parfaitement rempli le contrat. En plus d’être étanche et résistante, elle offre un bon compromis entre détails des routes et taille globale de la carte.

Les routes sont parfaitement signalisées et les points d’intérêt balisés, grâce à des panneaux spécifiques, avec une petite icône en forme de double huit :

Nous sommes en vacances, il est préférable de se laisser guider au gré de ce que l’on voit. Pas besoin d’avoir un trajet millimétré.

Maintenant que vous avez toutes les informations, vous pouvez louer votre véhicule en toute sincérité et partir à la découverte des paysages islandais ! Votre autotour en Islande commence ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *