Voyage au Pérou durant notre périple Bolivien

Lors de notre périple en Bolivie nous avons décidé de nous rendre quelques jours dans la Région de Cuzco (ou Cusco), en voyage au Pérou, pour visiter cette belle région et surtout aller voir le fameux Machu Picchu. Nous sommes partis 6 jours en tout. Les vols sont direct de La Paz vers Cuzco et cela nous a coûté 230 euros par personne l’aller-retour avec la compagnie Peruvian. Le départ à 10h30 nous a permis d’arriver à Cuzco à 10h30 et de ne rien perdre en temps avec le décalage horaire de 1 heure entre la Bolivie et le Pérou (durée du vol 1 heure).

Jour 1 – Arrivée à Cuzco et début de notre voyage au Pérou

voyage au pérou - cuzco

Arrivés à l’aéroport de Cuzco vous trouverez un guichet pour retirer vos billets de train Perurail pour le Machu Picchu. Nous avions acheté précédemment nos billets en France sur internet mais il fallait les retirer. Cela nous a pris 10 minutes et nous n’avons pas eu à courir en ville pour les récupérer.

Ensuite nous sommes allés au comptoir des taxis à la sortie de l’aéroport pour nous rendre à notre hôtel. Et là, nous avons su plus tard que 45 soles le trajet c’était vraiment abusé… Mais nous n’avions pas le choix.

Une fois les affaires posées à l’hôtel, pas de temps à perdre pour visiter le centre ville !

Cuzco (ou Cusco, signifiant le nombril en Quechua) est une ville coloniale au milieu de la cordière des Andes et à 3 400 mètres d’altitude. Elle fut la capitale de l’empire Inca. Son architecture est un mélange entre le style espagnol et les monuments incas.

Boleto turistico

La première des choses à faire est de se procurer le boleto turistico ou le billet touristique au point d’informations touristiques Calle Mantas dans le prolongement de la Plaza de Armas. Il vous en coûtera 130 soles (environ 33 euros) et vous pourrez visiter 16 sites de la ville et de la Vallée Sacrée en 10 jours. Il existe également un billet partiel à 70 soles (environ 18 euros) qui laisse la possibilité de faire 3 circuits au choix :

  • Circuit 1: Sacsayhuaman, Qenqo, Tambomachay, Puca Pucara (sites du parc archéologique de Sacsayhuaman, autour de Cuzco) valable 1 jour
  • Circuit 2: Musée historique régional, musée d’art contemporain, musée d’art populaire, le Centre Qosqo de musique et danses typiques, musée du Coricancha (Temple du Soleil), monument à Pachacutec, Tipon et Pikillacta (dans le centre historique de Cuzco) valable 2 jours
  • Circuit 3: Pisac, Ollantaytambo, Chinchero, Moray (sites de la Vallée Sacrée des Incas) valable 2 jours

Ainsi nous avons opté pour le complet.

Le drapeau de la ville de Cuzco

A première vue, nous avons pensé au drapeau LGBT car arc-en-ciel. Mais ses origines sont incas et symbolise le lien entre les Dieux de l’Eau et les Dieux de la Foudre. Il est aussi symbole de la Terre Mère, la Pachamama. Selon une vieille légende, on raconte que le premier Inca (Manko Cápac) est sorti du Lac Titicaca afin de trouver le lieu propice pour bâtir son empire.

Il est arrivé dans ce qui allait être Cuzco, lorsque sa crosse sacrée s’est enfoncée dans une terre fertile et à ce moment là, un arc-en-ciel a traversé le ciel. Prenant ceci comme autant de signes favorables : il s’est dit alors qu’il avait trouvé The Place to Be pour bâtir « le Nombril du Monde », la ville de Cuzco.

Le drapeau Andin

Appelé « Whiphala », le drapeau andin est un drapeau carré en damier aux couleurs de l’arc-en-ciel. Il représente l’unification des peuples andins autochtones. On le trouve au Pérou, mais également en Bolivie, Equateur, Colombie, Argentine et Chili.

Que voir ?

La ville de Cuzco réserve de belles rues et des beaux bâtiments architecturaux comme :

  • la Cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption (avec la Cène du dernier repas de Jésus mangeant un cuy) sur la Plaza de Armas;
  • la rue piétonne Loreto bordée de chaque côté d’un mur de pierres datant de l’empire incas;
  • la rue Hatun Rumiyoc avec des fondations incas aux murs de pierres polygonales et la fameuse pierre à 12 angles;pierre inca aux 12 angles
  • le marché couvert San Pedro, face à l’église San Pedro, avec une moitié consacrée à l’artisanat et aux vêtements locaux et l’autre moitié qui a gardé ses origines alimentaires, où on peut acheter des produits frais et manger sur place;
  • la Plaza de Armas entourée de bâtiments avec porches qui protègent boutiques et restaurants;Plaza de Armas
  • ou encore se perdre dans les ruelles sinueuses qui ont gardé bien enfouis les secrets des incas 🙂

Fêtes religieuses

Au Pérou, environ 3.000 fêtes populaires sont célébrées durant l’année. Nous avons pu assister (du 8 au 10 septembre) à une d’entres elles. Les péruviens comptaient 14 Dieux Incas qui après l’arrivée des conquistadors se sont transformés en 14 saints. Les rues grouillent de monde et un défilé incessant et des plus colorés sillonne les rues principales en musique. C’est vraiment à voir si on a  la chance de tomber dessus.

Jour 2 – Les alentours de Cuzco

Sacsayhuaman

Tout d’abord Sacsayhuaman, qui est une forteresse inca construite sur les hauteurs de la ville de Cuzco à environ 2 kms. Elle culmine à 3 700 mètres d’altitude. On peut y accéder à pieds (30 minutes de marche) à partir de la place de armes ou en taxi (10 minutes du centre ville) pour 15 soles.

Construite au 15ème siècle, il aura fallut 20 000 hommes et 50 ans pour finir sa réalisation. Compter 2 à 3 heures pour la visite et attention de bien avoir sur vous votre boleto turistico pour rentrer. Malheureusement, une grande majorité des pierres ont été volées par les espagnols pour construire des bâtiments dans la ville de Cuzco. Le site s’étend sur 3 000 hectares et a la forme d’une tête de puma. Ainsi, à côté de ces impressionnantes pierres grises (toutes arrivées à dos d’hommes et sans machines), on se sent tout petit.

Inti Raymi

Le 24 juin est célébré Inti Raymi, la fête du soleil. C’est probablement le meilleur moment pour découvrir le site (mais vous ne serez pas seul). Des centaines d’habitants, vêtus de tenues traditionnelles, se rejoignent sur l’esplanade principale de Sacsayhuaman pour reconstituer les rituels ancestraux des incas.

Il faut savoir que les incas vénéraient le soleil. De ce fait, ils lui rendaient hommage durant 1 semaine de cérémonies et de sacrifices. De nos jours, vous pourrez assister à une semaine de fête avec danses, processions et défilés à l’honneur.

Blanco Christo (Pukamuqu)

A côté du site archéologique de Sacsayhuaman se trouve une statue du Christ, qui pourra aisément faire croire à vos contacts Facebook que vous vous trouvez à Rio 🙂 De là haut, on a une vue incroyable sur Cuzco. Par ailleurs, on se rend vraiment compte de l’étendue de cette ville.

Tambomachay

Tambomachay (signifiant lieu de repos) est situé à 8 kms de Cuzco. Il s’agit également d’un site archéologique inca et voué au culte du Dieu de l’Eau. Il fut un site de repos pour les incas car on pouvait y trouver de nombreux bains sacrés remplis par un ingénieux système de canalisations. On le nomme d’ailleurs « le Bain de l’Inca ». Il reste encore 2 fontaines en service. Probablement lieu de purification, on peut imaginer les cérémonies et rites qui ont pu avoir lieu.

Pensez à votre boleto turistico en main pour rentrer sur le site.

Puka Pukara

Puka Pukara est appelée forteresse rouge en raison de la couleur que prennent les pierres au coucher de soleil (dû à la richesse en fer). Elle fut jadis un point de contrôle entre Cuzco et la Vallée Sacrée. On peut regretter que la qualité et la beauté de la pierre soit moindre comparée à ses autres sites voisins (boleto turistico pour entrer sur le site).

Q’enqo

Q’enqo (signifiant labyrinthe) était un lieu de culte et de sacrifice pour les incas. Certains nobles incas s’y faisaient également momifier. A la différence de ses sites voisins, Q’enqo a tout un réseau souterrain qui selon une légende irait jusqu’à Cuzco. En surface de ces souterrains se trouve un amphithéâtre de 630 m² avec des niches et une fontaine. Un trône en pierre ainsi qu’un autel se trouvent dans une grotte et servaient très certainement pour les sacrifices. Il semblerait que les canaux gravés en zigzag sur les rochers étaient utilisés (selon des suppositions) pour recueillir le sang de lamas lors des cérémonies rituelles (boleto turistico pour entrer sur le site).

Jour 3 – Le Machu Picchu

C’était LE but de notre voyage au Pérou ! Voir l’une des 7 nouvelles merveilles du monde. Nous avions réservé nos billets un mois avant et pour l’après midi à partir de midi. Car il faut savoir que depuis le début de l’année, il y a des quotas d’entrées et les billets sont valables soit pour le matin 6 h – 12h soit l’après midi 12h – 17h30. Le prix est de 152 soles (environ 40 euros). Des billets à tarif réduit existent pour une entrée à partir de 13h, pour un tarif de 100 soles (environ 26 euros).

Le Machu Picchu culmine à 2 430 mètres d’altitude. Un bus vous mène à partir du centre d’Aguas Calientes, départ toutes les 10 minutes et 25 minutes de trajet. Une fois la descente du bus (la route est assez périlleuse) et l’entrée du site franchie, vous voilà enfin au Machu Picchu ! Il y a plusieurs sentiers de visite mais attention, une fois un sentier choisi, vous ne pouvez pas revenir en arrière sur le chemin (des gardiens s’en assurent). Pour visiter le site, le meilleur choix pour nous était le circuit n°1 afin d’avoir une vision globale. Comptez au moins 3 heures pour la visite.

Quand on grimpe de suite sur la gauche en arrivant on peut avoir une très belle vue. Nous avons été époustouflés non seulement par la beauté du site en lui même mais également par l’emplacement de celui-ci. En effet toute ces immenses montagnes verdoyantes qui entourent le Machu Picchu c’est incroyable ! On a l’impression d’être minuscule.

Laissez vous emporter par la mémoire des incas et imaginez la vie à leur époque. Les lamas du site y veilleront 🙂

D’ailleurs à ce sujet j’ai une petite anecdote 🙂 Non je ne me suis pas fait cracher dessus pas un lama, mais bien péter dessus… Et c’est pas drôle !! Ne rigolez pas !

Cliquez ici pour acheter votre billet d’entrée pour le site

Pour le descente en bus comptez entre 20 à 30 minutes d’attente.

Wayna Picchu

Le Wayna Picchu est la célèbre montagne derrière le Machu Picchu que l’on voit sur toutes les photos. Le billet s’achète en même temps que celui du Machu Picchu car ils vendent le combiné pour 200 soles (environ 52 euros). Attention de prévoir l’achat de celui-ci plusieurs mois à l’avance, car les visites ne se font que le matin.

Il faut compter environ deux heures de trajet aller-retour sur un chemin très escarpé et étroit avec des escaliers vertigineux. Il vous faudra être en bonne condition physique et surtout, ne pas avoir le vertige !

La Montana

Il s’agit de la montagne Machu Picchu à ne pas confondre avec le site Machu Picchu. C’est en fait la montagne en face du Wayna Picchu. Moins connue, donc moins touristique, elle est plus haute pour profiter d’une meilleure vue. Le billet s’achète aussi en combiné avec le Machu Picchu au prix de 200 soles. L’ascension est plus physique que le Wayna mais moins dangereuse.

Aguas Calientes

Point de départ pour tous ceux qui souhaitent faire le Machu Picchu, le village d’Aguas Calientes est le point de convergence des touristes fraichement arrivés en train de Cuzco et autres gares de la Vallée Sacrée. Aussitôt sortis de la gare, on se perd dans le marché couvert. Une multitude d’aguayos (tissu bolivien et péruvien tissé par les femmes à la main sur l’altiplano et en laine de lamas, moutons ou alpagas) aux couleurs chatoyantes se mélangent aux portes clés, tasses et souvenirs en tous genres. Cependant attention, les prix sont vraiment des prix « attrapes touristes » !

Sur la place principale vous pourrez découvrir la statue grandeur nature de l’empereur inca Pachacuti.

Le côté assez sympa de ce village ce sont les rails du train qui le traversent. Cela donne un côté typique à cette ville qui pour moi est dépourvu de charme. Hélas, on voit bien qu’elle a été construite autour du tourisme de masse et à part des commerces et des restaurants, pas beaucoup de choses se démarquent. Le site naturel tout autour est quand même magique, car le village se trouve au cœur de la vallée et est entouré de montagnes verdoyantes.

Les bus pour le Machu Picchu se prennent en face de la gare et du marché mais de l’autre côté de la rivière. Vous pouvez acheter sur les places les billets. Il y a également des sources d’eau chaude thermales (d’où le nom de la ville) mais nous n’y sommes pas allés. Nous nous étions renseignés avant et le manque d’hygiène et de propreté du lieu nous a découragé.

Machu Picchu, comment y aller ?

Depuis Cuzco vous avez 2 possibilités :

  • Soit en trek par le Chemin de l’Inca : Il faudra partir de Cuzco à 6h du matin en mini bus direction Santa Thérésa. Il faut compter 6h de voyage (une pause repas est prévue). Puis reprendre un deuxième mini-van (1h de trajet) pour arriver à Hydro-électrica. Prévoir 3h de marche le long de la voix ferrée pour arriver à Agua Calientes.

  • Soit en train : 3h de trajet à partir de Poroy (gare de Cuzco à 30 minutes du centre ville) pour 167 USD l’aller-retour par personne (environ 143 euros avec une collation inclue) et arrivée directement à Aguas Calientes. Départ du train à 6h40 pour 3h de trajet et 120 kms. Nous avons opté pour ce choix mais en s’arrêtant à Ollantaytambo au retour.

Cliquez ici pour acheter votre billet train

A Savoir :

Evitez de passer par une agence, vous paierez très cher votre prestation.

Les billets de bus pour monter au site peuvent s’acheter à Cuzco à l’Interbank, Avenue El Sol, pour un gain de temps une fois sur place.

Vous pourrez laisser vos bagages à la consigne de la gare. Ainsi, vous ne vous encombrerez pas lors de votre visite.

Pour finir, attendez vous quand même à  ce qu’il y ai du monde car c’est un lieu c’est touristique, c’est vrai, mais que serait un voyage au Pérou sans visiter le Machu Picchu 😉

Jour 4 – Ollantaytambo et ses alentours

Ollantaytambo est un superbe village situé dans la vallée sacrée, entre Cuzco et le Machu Picchu. Sa visite est incontournable ! Le village a gardé son âme inca avec les petites rues pavées et les maisons en pierres, avec les petites portes. Tout a été conservé tel que c’était avant l’arrivée des espagnols. Par ailleurs, nous avons trouvé qu’il se dégageait beaucoup de charme de Ollantaytambo et ce village fera le bonheur des photographes.

Ollantaytambo, le site archéologique

Ollantaytambo est une forteresse inca, situé à 70 kms de Cuzco. Comptez bien 3 heures pour faire la visite et munissez-vous de votre boleto turistico pour entrer sur le site.

La taille des pierres y est vraiment impressionnante et le village est l’un des derniers à l’architecture urbaine inca. C’était une fortification militaire et en bas se trouvait la garnison des soldats. Beaucoup de canaux d’irrigation dispatche l’eau de source dans plusieurs fontaines. Il y a même un temple de l’eau. Dans la partie haute du site, se trouvent les vestiges du temple du soleil. Six blocs sont assemblés entre eux avec une très grande précision par des blocs plus minces.

Face au site, vous pouvez apercevoir a flanc de colline des vestiges de greniers incas. Les greniers étaient en hauteurs afin de pouvoir aérer et réfrigérer à l’aide du vent les grains.

Salinas de Maras

 

 

 

 

 

 

 

C’est un lieu qui vaut vraiment le détour. Et vu qu’il est sur la route de Moray, vous pourrez ainsi visiter les 2 sites dans le journée (voir dans l’après-midi). Nous avons pris un taxi au départ de Ollantaytambo et qui nous a attendu pour les 2 sites avec retour à notre hôtel pour 130 soles pour 4 personnes. Les salines se trouvent à 50 kms de Cuzco et à 45 minutes de route à partir de Ollantaytambo. L’entrée est de 10 soles et non compris cette fois dans le boleto turistico. Na tardez pas pour y aller, dernier carat 14h/15h pour que le soleil illumine ces merveilleux bassins salés.

A 3 200 mètres d’altitude jaillit une source d’eau tiède saturée en chlorure de sodium. Il faut remonter à l’époque des incas pour la première utilisation de ce site. Déjà, à l’époque, ils extrayaient le sel. De nos jours, les habitants se sont regroupé en coopérative et extraient le sel à l’aide de 3 600 bassins en terrasses.

L’évaporation de l’eau grâce au soleil laisse place aux cristaux de sel. Au coucher de soleil, on obtient de magnifiques couleurs. C’est vraiment un site magique !

Vous pourrez repartir avec des petits achats tels que du sel fin, fleur de sel ou encore chocolat avec éclats de sel.

Moray

Découvertes en 1930, les terrasses de Moray furent un centre inca de recherche agricole, soit un bel exemple d’intelligence inca. En effet, ces terrasses, à 3500 mètres d’altitude, et semblables à des amphithéâtres (une grande et deux plus petites) leur servaient à tester la culture des plantes et légumes avec différentes chaleur sous forme de microclimats (plus chaud au centre du cercle et de plus en plus froid quand on monte avec 15° d’amplitude thermique). Une fois les essais concluants, ils mettaient en pratique cette culture dans la Vallée. Ainsi, ils ont pu tester des plantes andiennes comme des plantes plus exotiques venant de la jungle (plus de 250 espèces au total). En outre, le tout est irrigué grâce à un ingénieux système de rigoles en pierre où l’eau descend d’un bassin (entrée comprise dans le boleto turistico).

Jour 5 – Pisac et retour à Cuzco

Pisac le site

Pisac ou Pisaq, est un site incontournable lors de votre voyage au Pérou. Probablement, le plus visité de la Vallée Sacrée, il se situe à 1h45 de Ollantaytambo. Nous avons payé 140 soles pour le trajet en taxi à 4.

Avant tout, le site s’étend sur plusieurs hectares, il n’est donc pas évident de le visiter dans son intégralité. Surtout que ses terres agricoles descendent jusqu’au village en contrebas et cela nécessite un bon rythme pédestre car il y a un gros dénivelé. N’oubliez pas votre boleto turistico car ici pas moyen d’acheter un billet d’entrée. Si vous décidez de le faire dans son intégralité compter 5h.

Par ailleurs, vous avez une sortie au niveau du village, donc pas besoin de remonter toutes les terrasses. En outre, ces terrasses agricoles sont toujours utilisées. Cependant, il vaut mieux arriver de bonne heure car il y a beaucoup de monde, même une impression davantage de touristes qu’au Machu Picchu (car le site en ruines est plus petit) ! On aperçoit des falaises percées comme des maisons troglodytes de loin, ce sont en fait des tombes de villageois incas.

Pour revenir sur Cuzco nous avons pris un taxi qui nous a déposé Plaza de armas pour 50 soles à 4. Sinon il y a les collectivos à 4 soles par personne qui déposent en bas de l’Avenida Tullumayu.

Pisac le village

Il y a surtout beaucoup de boutiques et un grand marché couvert sur la place principale. En revanche, j’ai trouvé que les prix étaient chers par rapport à ce qu’on trouve à Cuzco. Je pense qu’une heure suffit pour en faire le tour. Il y a également un plus grand marché à ciel ouvert (dimanche, mardi et jeudi) avec notamment des fruits et légumes que vous ne trouverez pas en Europe.

Vous pouvez boire un verre dans un des bars qui vous offrent une jolie vue sur la place.

Jour 6 – Fin de notre voyage au Pérou et retour en Bolivie

Ainsi s’achève notre voyage au Pérou et nous repartons avec les yeux émerveillés de toute cette beauté. Départ à 4h30 de l’hôtel (oui ça pique…) et à 8h de l’aéroport de Cuzco pour un retour à  10h à La Paz.

Où se loger

Cuzco : Hôtel El Mariscal : 178 euros petits déjeuners compris pour 2 personnes pour 4 nuits.

Ollantaytambo : Intitambo Hôtel : 76 euros petits déjeuners compris pour 2 personnes pour 2 nuits.

Où boire un verre

A Cuzco, vous verrez tout autour de la Plaza de Armas des bars restaurants à l’étage des voutes (avec hélas de nombreux rabatteurs…). De là haut, vous aurez une vue magnifique sur la place et la cathédrale. Probablement l’endroit idéal pour siroter un pisco sour, cocktail typiquement péruvien à base de pisco (eau de vie de vin), citron vert, sucre de canne et blanc d’œuf. Cependant, pour ceux qui préfèrent le sans alcool, vous trouverez un grand choix de jus de fruits naturels pressés et mélangés avec de l’eau ou du lait au choix.

où boire un verre

En outre, dans tous les marchés il y a des stands de jus de fruits naturels délicieux !! Je ne peux que vous conseiller de tester le jus de maracuya (fruit de la passion) avec du lait. En ce qui nous concerne, c’est ce que nous avons fait durant tout notre voyage au Pérou 🙂

Où manger

  • Restaurant Morena Cuzco, cuisine péruvienne (08000 B, Calle Plateros 348, Cusco, Pérou)

  • Le Pachapapa Cuzco, cuisine péruvienne et Cuy (Plazoleta San Blas 120 Cusco, Pérou)

  • Seledonia’s Mesa Cuzco, cuisine péruvienne et familiale (Calle Chihuampata 564, San Blas, Cusco, Pérou)

Conclusion

Depuis que je voulais partir en voyage au Pérou, je n’ai pas été déçue une seule seconde. Nous avons été séduit par la culture incas, avec sa musique et ses traditions. Mais également par la beauté des paysages de la Vallée sacrée. On y mange très bien et la simplicité de la vie sur place nous a enchantée ! Ils sont très attachés au côté festif de leurs ancêtres incas avec les processions aux couleurs vives, pour notre plus grand plaisir des yeux et des oreilles.

Nous sommes rentrés avec l’envie d’en découvrir plus et prévoyons un prochain voyage afin de visiter la Color Mountain, les lignes de Nazca, Lima et encore plein de belles choses !

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *