Un week-end à Lisbonne pendant 4 jours

Lisbonne est assurément une des capitales européennes qu’il ne faut pas rater. Et la visite de la plus grande ville du Portugal est un régal pour les yeux. Nous ne pouvions donc rater l’occasion d’aller y faire un saut et profiter d’un week-end à Lisbonne.

Avec sa façade maritime, véritable fenêtre sur l’Atlantique, Lisbonne ne peut renier son riche passé commercial. Envahie par les Maures, la ville en a gardé un certain héritage. Entre le XVè et le XVIIè siècle, la cité a connu son âge d’or, en s’imposant comme la place centrale du commerce européen. Que ce soit avec l’Extrême-Orient ou les Amériques, Lisbonne était le lieu incontournable pour tout commerçant qui se respectait. Les expéditions vers le Nouveau Monde étaient également légions, et l’on peut notamment citer celle de Vasco de Gama vers les Indes en 1497.

Bref, vous l’aurez compris, la ville ne manque pas de culture. Alors pourquoi ne pas y poser ses valises quelques jours ?

week-end à Lisbonne

Votre arrivée à Lisbonne

Si comme nous, vous avez opté pour l’avion pour vous rendre dans la capitale portugaise, vous voici arrivés à l’aéroport Humberto Delgado. De taille assez modeste, vous n’aurez aucune difficulté à vous repérer. Détail qui a son importance, l’aéroport possède deux terminaux : le terminal 1 gère les arrivées et la plupart des départs internationaux alors que le terminal 2 s’occupe de faire partir les vols des compagnies aériennes low cost.

Cependant, le terminal 2 n’a aucune connexion avec le métro ou les lignes de bus. Mais heureusement, une navette gratuite existe, permettant de relier le terminal 2 au terminal 1. Cette navette à une fréquence de 10 à 20 minutes, et il faut 10 minutes pour réaliser le trajet.

Pensez à prendre en compte ce délai à votre retour !

Arrivés au terminal 1, vous avez alors l’ensemble des possibilités qui vous sont offertes pour vous rendre dans le centre ville : taxi, métro ou bus.

Une ligne spéciale dénommée Aérobus permet de se rendre dans le centre ville, pour 3.50€. Mais la méthode la plus simple reste le métro. La ligne rouge parcourt une bonne partie de la ville. Via une correspondance avec les lignes jaune, verte et bleue, vous pourrez accédez à votre destination facilement. Le trajet coûte 1.40€. Comptez également 0.50€ pour l’achat de la carte rechargeabke « Viva Viagem ». Vous ferez attention de bien la garder pour vos prochains voyages.

Que visiter durant un week-end à Lisbonne ?

Vous voici donc arrivés dans le centre ville de Lisbonne. La capitale s’offre à vous. Il est temps de découvrir les différents trésors dont regorgent les rues de la cité.

Museu Nacional do Azulejo

Pourquoi commencer notre visite par un musée ? La raison est assez simple. Le lieu n’est pas forcément proche du centre ville, autant se libérer de cette contrainte en début de séjour. D’autre part, il permet de se plonger directement dans la culture lisboète mais également dans l’azulejo. Ce carrelage en céramique est un symbole du Portugal.

Situé dans le quartier du Beato, vous pourrez accéder au musée via la ligne de bus 728 ou 759, depuis le centre ville, arrêt Infante Dom Henrique/Ponte de Xabregas. Situé dans l’ancien couvent de Madre de Deus, le musée vaut vraiment le détour, ne serait-ce que pour son architecture.

Museu Nacional do Azulejo
Museu Nacional do Azulejo

A l’intérieur, vous pourrez découvrir une collection unique dédiée aux carrelages et carreaux de faïence, témoignage de la culture portugaise. A travers ses œuvres d’art, vous pourrez retrouver une partie de l’histoire de la ville, comme sa représentation avant le tremblement de terre de 1755.

N’oubliez pas de vous arrêter dans le petit patio à la fin de votre visite. Vous pourrez siroter un jus d’orange bien frais, dans cet endroit atypique, à côté des bassins où se baignent des tortues.

Compter 5€ pour l’entrée au musée.

Le tour de la ville en tram 28

Si Paris a sa tour Eiffel, Rome, son Colisée, Lisbonne a, quant à elle, son tramway emblématique. Des années 30, ce tramway pourrait être une véritable pièce de musée, mais pas ici. Toujours en activité, c’est un retour garanti dans le passé, avec une pointe de nostalgie. Parmi tous les tramways qui arpentent la ville, il en est un qu’il faut prendre : le tram 28.

Ce tramway a la particularité de parcourir une bonne partie de la ville, entre les arrêts Campo Ourique et Martin Moniz :

Ainsi, pour le prix d’un billet de tramway classique, vous pourrez découvrir les principaux lieux emblématiques de la ville. Vous profiterez ainsi des quartiers historiques de la Graça, de l’Alfama, de la Baixa, du Chiado et de Sao Bento avant de s’arrêter en face de la sublime Basilique d’Estrela (Estrella Basilica), sans oublier la Praça do Comércio.

emblematique tram 28
L’emblématique tram 28

Avec ses jolis bancs en bois ciré, vous tomberez évidemment sous le charme de ce tramway qui anime les ruelles de Lisbonne. C’est de loin le meilleur moyen de se faire une idée de la ville, bien moins onéreuse que les traditionnels bus panoramiques, et avec davantage de charme.

Vous l’aurez compris, le Tram 28 est un incontournable pour tout week-end à Lisbonne.

Ascensor da Bica

Si vous aimez les tramways et cette ambiance rétro, il en existe un, bien particulier. A l’origine, il s’agit d’un funiculaire, mais son apparence est proche de celle d’un tramway. Il s’agit de l’ascensor da Bica.

Il permet de remonter la Rua da Bica, assez pentue, sur 245 mètres. Si vous le prenez depuis le bas de la rue, il vous faudra être vigilant. En effet, l’entrée du funiculaire est cachée derrière une façade jaune de la rue São Paulo. L’inscription Ascensor da Bica présente sur cette façade trahit tout de même la présence du funiculaire.

entrée ascensor da bica
L’entrée de l’Ascensor da Bica

Pour effectuer la montée, cela ne prendra que quelques minutes. Cela vous en coûtera 1.30€, le prix d’un billet standard des transports en commun. Cependant, vous pouvez effectuer la montée à pied (en une dizaine de minutes) à côté des voies, sans aucun danger.

Comme vous pourrez le remarquer rapidement, la caisse de ce tramway est un peu particulière. Au lieu d’être droite, elle épouse la forme de la pente. L’intérieur de la cabine est ainsi en « escalier » permettant aux utilisateurs de garder une position confortable lors de l’utilisation du tramway.

A noter que ce funiculaire a été classé monument historique du Portugal en 2002.

Les miradors de Lisbonne

Construite sur sept collines, la ville est évidemment très accidentée. Pour le visiteur, cela implique de grimper de nombreuses petites ruelles. Mais l’autre avantage est de disposer de multiples points de vue à travers la ville. De nombreux miradors sont ainsi présents permettant d’offrir des points de vues différents et tout aussi intéressants les uns que les autres.

Le tram 28 vous permet de passer à côté de deux d’entre eux : Santa Catarina et Largo Portas do Sol. Mais d’autres miradors sont accessibles. Vous pourrez les découvrir dans notre dossier sur les meilleurs points de vue à Lisbonne.

Vous pourrez admirer les toits du quartier de l’Alfama, le Tage ou encore les rues de la Baixa.

vue tage pont 25 avril
Vue sur le Tage et le pont du 25 avril

Une petite visite dans l’Alfama

C’est assurément un passage obligé dans tout week-end à Lisbonne. Il s’agit de l’ancien quartier qui est de ce fait, un véritable dédale de ruelles.

Par le passé, il s’agissait d’un quartier très populaire où l’on retrouvait marins et travailleurs du port. Leurs conditions de vie y étaient donc très pauvres et peu enviables. Ce quartier se situait d’ailleurs en dehors des murs de la ville.

Mais depuis, les choses ont bien changé et il est très agréable de se balader dans ce quartier. Vous pourrez ainsi grimper jusqu’en haut de la colline et admirez l’estuaire du Tage.

Comme beaucoup d’anciens quartiers populaires, il s’agit désormais d’un des lieux les plus tendances de Lisbonne. Vous y trouverez ainsi de nombreux cafés, boutiques et restaurants.

Et comme il s’agit d’un dédale de ruelles, les voitures y sont très rares. Vous profiterez donc pleinement de cette balade à pied, sans aucune pollution sonore.

Château de São Jorge

Tout en vous baladant dans l’Alfama, vous accéderez au château de São Jorge. Si vous êtes fatigués par votre précédente marche, un tuk-tuk pourra toujours vous amener jusqu’aux portes.

Pour tous ceux qui s’attendent à visiter un château avec son mobilier, vous serez déçus car il n’y a rien à voir de ce point de vue là. La majestueuse citadelle, siège du pouvoir pendant plus de 400 ans, ne se visite pas de l’intérieur.

En revanche, les jardins sont très agréables. Et vous serez récompensés de votre montée. Les remparts vous offrent un point de vue incroyable sur le centre ville de Lisbonne.

entrée chateau sao jorge
Entrée du château de São Jorge

Certes, le ticket d’entrée est un peu cher (compter 7.50€), mais la vue imprenable sur la ville vaut vraiment le détour.

En repartant du château, prenez la Costa do Castelo, juste en contre-bas des remparts. Cela vous donnera un autre point de vue sur le château.

Le quartier de la Baixa

Après votre visite du Castelo de São Jorge, redescendez donc vers le quartier de la Baixa. Sur un plan, il est facilement reconnaissable avec ses rues qui se coupent perpendiculairement telle une grille géante. Cette disposition fait suite à la reconstruction de ce quartier, après le séisme dévastateur de 1755.

De ce fait, on trouve de grandes avenues qui débouchent sur de grandes places. Elles mettent en avant l’âge d’or du Portugal, au XVIIè siècle. Vous trouverez de nombreuses chaines de magasins. Prenez donc la Rua Augusta.

rua augusta
Rua Augusta

Tout au fond, vous verrez un Arc de Triomphe, l’Arco da Rua Augusta. Il s’agit en quelque sorte de la porte d’entrée sur la fameuse Praça do Comércio. Particularité de cet Arco, vous pouvez le visiter et notamment monter à son sommet. Après vous être acquittés du billet à 2.5€, vous utiliserez un ascenseur et deux escaliers pour arriver au sommet. Vous aurez évidemment une vue sur la Rua Augusta, le château de São Jorge, mais surtout sur la majestueuse Praça do Comércio.

Praça do Comércio
Praça do Comércio

En redescendant, prenez donc le temps de flâner sur cette magnifique place, qui fait face au Tage. Profitez de l’instant et asseyez-vous à la terrasse d’un bar, pour vous rafraîchir. Rappelez vous que quelques décennies plus tôt, les marchands étaient présents pour y vendre leurs biens en provenance des colonies. Mais il ne faut pas oublier que ce fût également le théâtre de l’assassinat du roi Carlos et de son fils Luís Filipe.

Elevador de Santa Justa

Dans le quartier de la Baixa se trouve une « attraction » que l’on ne peut pas rater : l’Elevador de Santa Justa. Cet ascenseur public est pour le moins surprenant et d’utilité publique. Il permet ainsi aux lisboètes de pouvoir atteindre le quartier du Chiado facilement. Vous le trouverez au bout de la rue de Santa Justa, non loin de la Praça de Dom Pedro IV.

Mais avant tout, ce qui choque, c’est son architecture. Cet ascenseur, posé au milieu de nulle part, n’est pas sans rappeler la Tour Eiffel. Et pour cause, il a été conçu par l’ingénieur Raoul Mesnier de Ponsard (dont la famille est française) et qui, selon la légende, aurait été un disciple d’Eiffel.

Elevador Santa Justa
Elevador de Santa Justa

Inauguré en 1902, l’ascenseur est une immense structure de fer de 45m de haut. A ses débuts, il fonctionnait à la vapeur, mais très vite, il a évolué grâce à l’électricité.

Prendre cet elevador est un véritable voyage dans le passé. Tout est d’époque. Vous pourrez admirer le travail du fer forgé, dans un style néo gothique. A l’intérieur, la cabine ne peut contenir que 20 personnes. Et au fur et à mesure de la montée, vous pourrez voir les différents motifs qui habillent l’ascenseur.

Une fois arrivé en haut, c’est une nouvelle surprise qui s’offre à vous. Mais avant d’en profiter, il reste une dernière étape : l’escalier en colimaçon pour accéder à la terrasse.

Depuis ce belvédère, vous aurez une vue imprenable sur la ville, côté Alfama. Un café est également présent pour prendre encore plus son temps.

vue 180 Elevador de Santa Justa
Vue à 180° depuis l’Elevador de Santa Justa

Compter 5€ pour profiter de l’ascension. Malheureusement, lors de notre visite, l’elevador était en travaux, ce qui ne nous a pas permis de profiter de la beauté de l’architecture extérieure.

Monastère des Hiéronymites (Mosteiro dos Jeronimos)

Dirigeons nous maintenant vers l’Ouest de la ville et plus précisément le monastère des Hiéronymites. Cet imposant monastère du XVè siècle montre la puissance du Portugal à cette époque. Ce monastère était destiné aux religieux de l’ordre des Hiéronymites. On notera que l’édifice a particulièrement bien résisté au séisme de 1755, preuve du génie de son architecte Diogo Boitaca.

Faute de temps, nous n’avons malheureusement pas eu le temps de le visiter. L’église Santa Maria et le cloître valent le détour.

Autour du monastère, vous pourrez vous balader dans le jardin de Belem puis celui da Praça do Império. Vous pourrez toujours vous rafraîchir en achetant un jus d’orange fraîchement pressé aux vendeurs ambulants.

Tour de Belém

Comment ne pas aller à Lisbonne, sans faire le détour par la célèbre tour de Belém. Et quand elle apparait devant vous, elle semble être comme un galion prêt à prendre la mer. Jadis construite pour défendre Lisbonne des attaques maritimes, elle était positionnée au centre de l’estuaire du Tage. Mais le cours du fleuve a changé depuis, et désormais elle se situe sur les quais, ce qui facilite grandement sa visite.

La Tour est richement décorée, malgré son architecture fortifiée et ses remparts. La Tour est véritablement composée en deux parties. On trouve ainsi le bastion et la tour en elle-même.

Pour accéder à la Tour, il vous faudra passer par le pont-levis et vous acquitter du billet d’entrée. Compter 6€ pour la visite de la Tour.

Dès votre arrivée, vous accédez au bastion. C’était le lieu où l’on disposait l’artillerie. Puis vient ensuite la terrasse du Baluarte. C’est là où stationnaient les hommes qui surveillaient l’embouchure du Tage.

Vient ensuite la Tour, qui est composée de 4 étages. Vous passerez ainsi par la salle du Gouverneur, puis la salle des rois et son magnifique balcon donnant sur le Tage. Viennent ensuite la salle des audiences puis la chapelle. Enfin, le clou du spectacle : la terrasse. Assurément, il est difficile de trouver plus belle vue sur l’embouchure du Tage que depuis cet endroit :

vue tage terrasse tour belem

En revanche, pensez à ne pas y aller trop tard dans la journée. Le nombre de personnes pouvant visiter simultanément la Tour de Bélem étant contrôlée, la file d’attente s’allonge assez rapidement. En revanche, l’avantage, c’est que vous pouvez visiter le monument de manière sereine.

Après votre visite, profitez donc du parc alentour et admirez le monument de l’hydravion. Il symbolise la traversée de l’Atlantique Sud entre le Portugal et le Brésil, réalisée en 1922.

Le pont suspendu du 25 avril

Comment ne pas penser à San Francisco et au Golden Gate Bridge en voyant ce pont ? Et il faut dire qu’il y a un point commun entre les deux édifices, puisque c’est la même société qui les a construit.

Le pont du 25 avril permet de relier l’autre rive, à savoir Almada, et ainsi le Christ Roi. Il a été construit à l’endroit où le Tage est le plus étroit.

Il a été ainsi baptisé en référence à la révolution du Portugal, et la fin du régime de Salazar le … 25 avril 1974.

Jardin da Estrela

Il faut bien avouer que la découverte du Jardin de Estrela est un pur hasard. Alors que nous avions pris une ligne de bus pour revenir de la Tour de Bélem, au hasard d’un arrêt, nous avons découvert cet espace vert. Et ce fût une très bonne idée que de s’y arrêter.

Située face à la Basilique da Estrela, ce parc est un véritable havre de paix. Vous trouverez ainsi une large palette de petits lacs, fontaines et toute une multitude d’espèces arborescentes, en provenance d’Afrique, du Brésil ou d’Inde. De nombreux animaux sont également présents, parmi lesquels des canards et des cygnes.

S’arrêter quelques instants et s’asseoir à la terrasse de la buvette dans le parc est très agréable et reposant. Au centre, vous trouverez un belvédère en fer forgé où des concerts se tiennent l’été.

Parc des Nations (Parque das Nações)

Durant notre week-end à Lisbonne, nous avons profité des principales curiosités touristiques que pouvait nous offrir la ville. Mais il existe une autre « attraction » beaucoup moins connu : le parc des Nations.

Et pour cause, l’accès au Parc des Nations est un peu éloigné du centre ville. Pour y accéder, il faut reprendre le métro rouge en direction de l’aéroport et s’arrêter à l’arrêt Estação do Oriente. Vous tomberez alors nez à nez avec l’immense centre commercial Vasco de Gama, mais également le casino et l’Oceanarium.

A l’origine, ce parc a été créé pour l’exposition universelle de 1998. Puis il a été transformé et est ainsi devenu le quartier moderne de Lisbonne. Mais surtout, il offre une curiosité pour le moins pittoresque : un téléphérique. Dans l’idée, son utilité est quasi nulle. Mais rien que pour ça, cela vaut le coup de le prendre.

A l’intérieur des cabines, vous pourrez prendre de l’altitude et vous laisser porter le long des rives du Tage. Vous aurez également la vue sur le pont Vasco de Gama, ainsi que la tour qui porte le nom du célèbre navigateur. Compter 3.95€ pour l’aller simple, sachant que le retour se fait très bien à pied le long de la plage.

Où dormir

Globalement, se loger à Lisbonne n’est pas très compliqué. Evidemment, vous avez la solution de facilité de l’hôtel. Mais pourquoi ne pas profiter d’un logement chez l’habitant et s’immerger davantage dans la vie lisboète ?

Pour profiter au maximum de votre week-end à Lisbonne, il est préférable de loger dans les quartiers de l’Alfama, de Baixa ou de Rossio. Cela vous permet ainsi d’être dans le centre ville. Et vous disposez de tous les transports en commun à proximité.

Et rien ne sert de mettre tout votre argent dans l’hébergement. Vous pourrez ainsi trouver des logements cosy pour un budget de 30 à 40€ par nuit. Difficile de trouver mieux 🙂

Dans cette optique, nous vous proposons ainsi une liste d’appartements :

Comme vous pouvez le voir, la sélection est assez large. Il ne vous reste donc plus qu’à faire votre choix.

Où manger

Après avoir passé la partie hébergement, intéressons-nous maintenant à la restauration. Globalement, lors de votre week-end à Lisbonne, vous n’aurez pas de difficultés pour trouver de bons restos sans vous ruiner.

Lors de cette escapade, nous avons fait une jolie découverte. Il s’agit du Time Out Market, situé

Les échoppes sont situées tout autour du bâtiment. Et au milieu, ce sont les tables qui sont présentes, à la manière d’une grande cantine. On peut ainsi aller chercher chacun un plat différent et manger à la même table. C’est très convivial et dans un joli brouhaha.

time out market
Time Out Market

De manière plus générale, voici quelques bonnes adresses pour vous restaurer :

Où boire un verre

Mais vous serez peut-être également tentés d’aller boire un verre :

  • Populli Caffé, praça da comércio : Présent sur la Praça da Comércio, c’est une étape parfaite dans votre escapade lisboète.
  • A Ginjinha, Largo de Sao Domingos 8 : Situé juste à côté de la place du Rossio, il s’agit du meilleur endroit pour déguster la Ginijnha. C’est donc le rendez-vous idéal pour découvrir cette liqueur de cerise, spécialité portugaise.
  • Noobai Café, Miradouro Do Adamastor : en plus de manger, c’est également une bonne adresse pour boire un verre. Notre incontournable pour un week-end à Lisbonne !
  • Sur les docks sous le pont du 25 avril, la vue reste magique et le lieu reposant

Vous avez désormais toutes les bonnes adresses pour votre week-end à Lisbonne. Il ne vous reste donc plus qu’à préparer votre valise, planifier votre parcours et sauter dans le premier avion venu ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *