De Québec à Toronto, road trip québécois

Le Canada, immense pays qui ne venait pas en haut de notre bucket list pour nos vacances. Pour autant, nous ne l’avons pas regretté. Mais alors, comment sommes nous arrivés là-bas, pour ce road trip québécois ?

Durant son année de DUT, ma petite sœur a dû faire un stage de 3 mois à l’Université de Laval à Québec. Souffrant d’une peur panique de l’avion, nous nous sommes donc « sacrifiés » pour l’accompagner durant son vol aller. Histoire de ne pas laisser ses deux filles (et son gendre) seuls, notre père s’est également sacrifié pour venir avec nous dans ce voyage. Quel dévouement terrible, sachant que bien entendu je n’aime pas les voyages…. héhéhé 😉

Et nous voilà prêt à affronter le Québec durant 15 jours ! Nous avons donc choisi de faire un périple entre Québec et les Chutes du Niagara pour se donner un bel aperçu de la région du Québec et d’une petite partie de l’Ontario.

Là-bas, les écureuils sont légions et sont l’équivalent de nos rats (on les a adopté car trop mimi <3) et les grands parcs inondent les villes.

Ce fût notre premier voyage sur le continent américain. Et on peut dire qu’on en a pris plein les yeux !

road trip québécois - itinéraire
Itinéraire

Montréal

Après 8 heures de vol et 1 main broyée par ma gentille petite sœur (nous avons essuyé quelques petites des énooooormes turbulences) nous arrivons enfin à Montréal. Voici donc la première étape de notre road trip québécois.

Pour vous rendre de l’aéroport Trudeau au centre ville de Montréal, c’est très simple. Il y a la navette 747, disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Le trajet dure entre 45 minutes et plus d’une heure, suivant les conditions de circulation pour 11 arrêts.

Le terminus est l’arrêt métro Berri-UQAM. Le tarif est de 10 $, qui inclut un laissez-passer valide 24 heures consécutives, sur tout le réseau bus et métro de la STM. Vous pouvez acheter votre titre de transport dans les distributeurs automatiques situées au niveau des arrivées internationales. Mais vous pouvez également l’acheter avec l’appoint dans le bus (attention seules les pièces de monnaies sont acceptées, pas de billets).

Itinéraire du bus 747

Une fois arrivé sur Montréal, nous avons pris nos quartiers dans l’appartement Airbnb de notre hôte. Il est situé dans le quartier du Plateau Mont-Royal. D’ailleurs, je vous recommande ce quartier assez branché et très sympa.

Nous sommes ensuite partis à la découverte de cette belle ville, mix entre une capitale européenne et une ville américaine. J’ai beaucoup aimé et c’est probablement à Montréal que je poserais mes valises si je devais un jour m’expatrier au Québec.

Et voici d’ailleurs quelques photos de la ville :

Mais la ville regorge de nombreux trésors. Voici quelques incontournables :

Mont Royal

C’est un peu le Central Park Montréalais. Ce parc a une superficie de 190 hectares et il est en zone protégée pour contrer le développement industriel et démographique avec les immeubles que cela implique. Mais il protège également 20 espèces de mammifères et 180 espèces d’oiseaux.

Vous y trouverez donc un grand lac, Le Lac aux Castors, que nous avons vu gelé. Et l’hiver, vous pourrez vous promener sur les 20 pistes de ski de fonds éparpillées dans le parc. De là haut, on a une vue magnifique sur toute la ville.

L’été, il est un lieu de rencontre entre amis et familles, avec moult terrain de jeux pour toutes sortes d’activités, telles que le vélo, la course à pieds, la luge et bien sûr sieste et pique-nique sur les immenses pelouses.

Quartier du Plateau

Le quartier le plus tendance de Montréal. Mais il est également le plus sympa pour sortir et balader. Il y a plusieurs parcs pour le bien-être des habitants.

Et vous y verrez les maisons typiques montréalaises avec leurs escaliers extérieurs et leurs façades mélangeant le gris des pierres aux couleurs chatoyantes. Beaucoup d’art de rue avec de jolis graffs sont présents aux détours des avenues.

Une certaine douceur de vivre se ressent dans ce quartier. Nous y logions et ça a été mon coup de cœur <3.

 

 

China Town

Le quartier chinois de Montréal. A l’époque, il accueillit les immigrés chinois venus pour construire le chemin de fer canadien. Ensuite, des vietnamiens s’y sont également installés. Vous pourrez acheter toutes sortes de bibelots, mangas et vêtements chinois. Il est surtout reconnaissable à son immense porte en pagode et ses 2 statuts de chaque côté des piliers. Allez y manger au moins une fois 🙂

Ile de Sainte Hélène (biosphère)

L’ile de Sainte Hélène est une petite ile de 3 kms de longueur sur 600 mètres de largeur et se situe juste en face de Montréal. Nous nous y sommes rendus en métro pour y passer une matinée. Il faut savoir qu’elle accueillit l’exposition « Terre des Hommes » durant l’exposition universelle de Montréal en 1967 (Expo 67).

Mais désormais, elle accueille un complexe aquatique (fermée à l’époque de l’année où nous y étions) et une biosphère.

La biosphère, construite également pour l’Expo 67, abrite le musée de l’environnement de Montréal. Elle offre de nombreuses expositions ludiques autour de l’air, l’eau, la biodiversité, les changements climatiques, le développement durable, etc…

ouverture :                                                                                                                                        Tarifs : (17 ans et – : gratuit)

  • 14 janvier au 31 mai : de 10h à 17h du jeudi au dimanche                                            – adultes : 15$
  • 1er juin au 30 septembre : de 10h à 17h tous les jours                                                   – ainés 65 ans et + : 12$
  • 1er octobre au 17 décembre : de 10h à 17h du mercredi au dimanche                        – étudiants 18 ans et + : 10$

Biodôme

Le biodôme est un endroit 3 en 1. A la fois jardin botanique, aquarium et zoo (même si je ne cautionne pas du tout les zoos…). Et la première des choses qui frappe est sa forme extérieure. Ce fut à l’époque la piste de vélodrome des JO en 1976. Du coup, il a un peu une forme de soucoupe.

A l’intérieur, 4 écosystèmes y sont présentés : la forêt tropicale, les espaces arctiques et antarctiques, la forêt laurentienne et le golfe du Saint-Laurent.

Compter 2 à 3 heures pour la visite. Vous y trouverez de nombreuses animations, expositions et activités. Et vous ferez le bonheur des enfants.

Tarifs :                                                                             Horaires : 9 heures/18 heures – 7/7 jours

Adultes 20,25 $
65 ans et plus 18,50 $
Étudiants (18+ avec carte)* 14,75 $
5 à 17 ans 10,25 $

Le réseau souterrain

C’est carrément une deuxième ville que vous trouverez sous Montréal. Également appelé réseau piétonnier souterrain de Montréal (RÉSO), le Montréal souterrain, c’est 33 kilomètres de tunnels sous terre.

Étant donné les températures très basses en plein hiver (jusqu’à – 30°), les habitants se déplacent de leur immeuble vers leur bureau ou les commerces grâce à de longs couloirs aseptisés (qui nous ont fait pensé à des blocs opératoires tellement c’est blanc et propre).

Les galeries à l’intérieur de ces tunnels regorgent de magasins bon marché comme très cher. Et le midi, on y trouve une profusion d’employés de bureau venus se restaurer. Bien entendu, le métro draine tout ce petit monde aux 4 coins de la ville.

Les Canadiens

C’est l’équipe de hockey de Montréal. Ici nous avons le foot, au Canada c’est le hockey. Durant toute la saison, c’est donc par milliers que les montréalais suivent les exploits de leur équipe fétiche. Leur lieu de match et d’entrainement est le Bell Center.

Lors de notre séjour, nous n’avons malheureusement pas pu voir un match des « Habs ». Les Play-Offs venaient de commencer et les rares places qu’il restait se négocier aux alentours de 500$…

Mais vous pouvez vous consoler en allant visiter le Bell Center et faire un tour par la boutique des Canadiens. Et vous pouvez même acheter un palet issu d’une rencontre. En revanche, il faudra compter entre 150 et 200$ si ce dernier a fini au fond des cages adverses…

En route pour notre road trip québécois !

Nous avons loué une voiture dans le centre de Montréal, que nous avons rendu à l’aéroport de Québec.

C’était la voiture typique américaine qui d’ailleurs est celle que la police utilise, une Dodge Avenger blanche. Très pratique car beaucoup de place à l’arrière et un grand coffre pour mettre toutes nos valises. Sous le capot, 170ch, boite automatique, le confort est au rendez-vous.

Pour ce qui est de la conduite, pas de grande difficulté. Malgré tout, il faut faire attention aux croisements avec feux de signalisation ou stop. Contrairement à nos routes européennes, la signalisation se trouve de l’autre côté du croisement. La première fois, cela peut surprendre et vous vous arrêtez en plein milieu du carrefour…

Aux croisements avec stop, la règle est de laisser repartir le premier qui est arrivé. De ce fait, comme tout le monde respecte (scrupuleusement) cette règle, le trafic est fluide.

Mais pour le reste, pas de soucis. Les routes sont très larges. Les départementales canadiennes (dites étroites…) ressemblent à de larges nationales chez nous. Sur certaines voies, et même si cela ne nous est pas arrivés, il faut être vigilant aux traversées d’animaux.

De Montréal à Québec

Nous voilà partis pour relier Montréal à Québec en 48 heures, et pouvoir rejoindre pour quelques jours ma sœur qui s’était installée de son côté, dans sa famille d’accueil.

Petite vidéo pour se mettre dans l’ambiance :

Nous avons donc roulé à travers les forêts et lac gelés et visité les cabanes à sucre. Je vous conseille un stop dans une de ces cabanes, où suivant la saison, vous pourrez déguster la tire d’érable. C’est une sorte de miel ou caramel qui est versé sur la glace et ensuite roulé sur un bâton de bois, façon barbe à papa. On s’est goinfrés de a dégusté ces délicieuses sucettes à l’érable dans de jolies cabanes en bois, entourées de forêts d’érables. Tous les arbres sont reliés par des tuyaux en plastique, à la manières de tubulures de perfusion, qui recueillent le fameux élixir, la sève d’érable.

Nous avons fait un stop pour déjeuner à Sainte Agathe des Monts, une jolie petite ville avec un grand lac gelé. Elle vaut le coup d’œil.

Puis nous avons tracé au milieu de la forêt sur une route magnifique. Et à l’époque de l’année où nous y étions, elle était assez déserte. Nous sommes passés au Mont Tremblant puis nous nous sommes arrêtés dormir à Shawinnigan.

Le lendemain, nous avons continué vers 3 Rivières, une ville pas forcément jolie car très industrialisée, pour arriver en fin de journée à Québec. Ces deux jours de voiture nous ont permis de découvrir une partie des Laurentides, région très boisée de la province de Québec, mais également les cabanes à sucre au milieu des érables.

Quelques photos de notre trajet :

Mont Tremblant

Le Mont Tremblant ça ressemble un peu à Disneyland, mais en pleine montagne ! C’est une station de ski hyper huppée et les immeubles ressemblent à Main Street, la rue principale de Disney. Vous pouvez emprunter gratuitement un petit télécabine pour avoir une meilleure vue d’ensemble de la station. Le forfait de ski journée est tout de même à 89$ pour un adulte. Le domaine possède 96 pistes avec 14 remontées et le sommet culmine à 875 mètres.

Cabanes à sucre

Ce sont de petites maisons en bois au milieu des érablières (plus de 200 au Québec). Le printemps venu, elles sont le lieu de regroupement des familles québécoises et des touristes venus déguster les produits à base d’érable. On peut également y déguster de bons petits plats typiques de la région. De nombreuses familles possèdent leur propre cabane.

Dans ces cabanes, on produit donc tout ce qui peut être à base de sève d’érable, tel que le sirop d’érable, le sucre d’érable, le beurre d’érable, la tire d’érable (à déguster sur la neige) et autres….

La récolte se fait au printemps lorsque la sève monte. Pour recueillir cette sève, également appelée eau d’érable, les chaudières ont été remplacées par des tubulures sous vides. Puis les acériculteurs la transforment en la faisant bouillir.

Voici quelques bonnes adresses :

Alors comme on dit là bas : Sucrez-vous le bec !

Shawinnigan

Ville de la Mauricie qui fût un de nos stops pour passer la nuit. Le parc de la Mauricie n’est pas loin et vous pourrez éventuellement y apercevoir un ours (dans la parc hein, pas dans la ville). Shawinnigan est au bord de la rivière Saint Maurice et de ce fait on y trouve un très beau lac formé par celle-ci.

De nombreuses activités nautiques sont proposées sur ce lac. Lorsque nous y sommes allés, il était encore gelé.

Ville de Québec

Tout d’abord, nous avons dû rendre le véhicule de location à l’aéroport. Et là ATTENTION pour le retour jusqu’à Québec !

On pourrait penser qu’une liaison existe entre l’aéroport et le centre-ville mais que nenni ! Il existe bien une ligne mais uniquement le matin et le soir, pour les employés de l’aéroport. La seule solution est alors de prendre un taxi…

Ou si marcher ne vous fait pas peur, il est possible de récupérer une ligne de bus classique. Après une bonne demi-heure de marche, vous arrivez rue Notre-Dame, où le bus 80 passe toutes les heures. Il permet de vous amener jusqu’au centre ville. Mais cela prend un peu plus de temps. Compter environ 1h pour faire le trajet.

Il y a une citadelle qui entoure la vieille ville. Les ruelles sont agréables et dotées de très belle boutiques. Je vous recommande d’ailleurs la « Boutique de Noël » située à côté de l’hôtel de ville et de la Basilique-Cathédrale Notre Dame de Québec (lien ici). Nous nous sommes sentis comme des enfants au moment de préparer Noël, avec un stock impressionnant de décorations en tous genre.

Il y a le bas de la ville avec le port et la gare, puis le haut avec les Plaines d’Abraham et le citadelle. Devant la gare, se trouvent de jolies chaises à disposition, avec des phrases poétiques inscrites dessus.

Il vous faudra compter une journée pour faire le tour.

       

Musée de la civilisation

Il est situé dans la basse ville et en plus de l’exposition permanente (que nous avons faite), vous trouverez des expos temporaires. Prévoyez 2 bonnes heures pour l’expo permanente. Très intéressant, on a adoré les costumes traditionnels !

Pour les tarifs, il y en a plusieurs et il faut suivre (lol) :

  • 11 ans et moins : gratuit
  • 12-17 ans : 5$
  • 18-30 ans : 10$
  • 31-64 ans : 16$
  • 65 ans et plus : gratuit
  • Famille (2 adultes et 3 enfants 12-17 ans) : 36$

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 17h.

Château de Frontenac

Il ne se visite pas car c’est un hôtel. Vous ne pourrez pas le rater, car où qu’on se trouve à Québec, on peut l’apercevoir. C’est d’ailleurs un bon point de repère.

Nous y sommes allés pour déguster un caramel machiatto dans le Starbucks au rez-de-chaussé du château. Il est vraiment majestueux et pour les amateurs de photographies, vous pourrez y faire de très belles photos en fonction des lumières de la journée.

Si le cœur (et surtout le portefeuille) vous en dit, vous pourrez séjourner une nuit dans le château, histoire de vous prendre pour une princesse (prix de base 302 euros la nuitée pour 2 adultes sans les petits déjeuners).

Plaines d’Abraham

Il s’agit d’un plateau verdoyant de 98 hectares. Elles furent le théâtre de batailles sanglantes entre les français et les anglais le 13 septembre 1759. Avec la défaite de l’armée française commença la conquête britannique du Canada.

De nos jours, elles sont le terrain de grands rassemblements culturels, dont le festival d’été de Québec.

Chutes de Montmorency

C’est probablement l’endroit où j’ai eu le plus froid durant le séjour !

Elles se situent à 35 minutes de Québec. Il faudra vous y rendre en voiture ou en bus avec la ligne 800 (toutes les 15 minutes; 2 euros).

Ces chutes sont plus hautes que les Chutes du Niagara (83 mètres contre 51 mètres pour celles du Niagara). Vous pouvez vous y rendre à pied, à partir du parking du haut ou en téléphérique à partir des rives du Saint Laurent.

Ci-dessous les tarifs du téléphérique :

A pied, l’entrée est gratuite. L’hiver avec la glace et la neige, le paysage est enchanteur (et glacial). Les gouttes d’eau des chutes gèlent et forment un amas de glace au pieds des chutes, on l’appelle le Pain de Sucre.

Visite chez les indiens Huron-Wendat

Nous ne pouvions pas quitter le Québec sans être allés voir les indiens 🙂

Nous avons donc décidé de visiter le village des indiens Hurons-Wendat à 30 minutes de la ville de Québec. Alors manque de bol, ce jour là (un dimanche), c’était fermé…

Cliquer ici pour leur page internet

Toutefois, nous avons trouvé quelques boutiques d’arts indiens et surtout un super hôtel 5* au milieu de la forêt avec une belle cheminée et des peaux de bêtes, de quoi nous réchauffer dans le hall car dehors ça caillait bien !

Tout de même, lorsque c’est ouvert, il y a pas mal de choses à faire. Et les enfants pourront notamment vivre une journée comme un vrai indien. Il y a pas mal d’activités telles que l’atelier cuisine, la danse traditionnelle, fabrication d’artisanat, tir à l’arc, etc…

Vous aurez également la possibilité de manger sur place et une belle boutique souvenir vous permettra de ramener plein de jolies choses. Il y a également une visite guidée de 45 minutes.

Tarifs visite guidée :

  • adulte : 14.25 $
  • 13 ans – 17 ans : 11.25 $
  • 7 ans – 12 ans : 9.25 $
  • 6 ans et moins : gratuit

C’est une belle expérience !

Toronto

N’ayant jamais fait les États-Unis (du moins pas encore), j’avais l’impression d’être arrivée à New York ! Le nombre impressionnant de buildings, le bruit, la circulation, c’est vraiment impressionnant et ça fait vite tourner la tête.

La ville de Toronto est en réalité un amalgame de quartiers différents et cosmopolites. D’un quartier d’affaires avec ses grattes ciel, on passe à un quartier bobo avec ses petites maisons colorées.

Voici les principaux quartiers que nous avons pu visiter en 3 jours :

Little Italy

Contrairement à ce qui était le cas avant la seconde guerre mondiale, ce quartier comprend une forte population portugaise et latino. En revanche, les commerces et les restaurants italiens sont restés pour le bonheur de nos papilles. Mais ne vous attendez pas à trouver une Italie à Toronto car ce quartier est vraiment tout petit, bien sympathique pour y déguster un vrai café ou une bonne glace 🙂

China Town

China Town est l’un des plus grands quartiers chinois d’Amérique du Nord. C’est d’ailleurs l’un des rares quartiers où nous avons trouvé le plus de fruits frais sur les étals des commerces et du marché. On vous le conseille également pour vous restaurer dans un des nombreux restaurants de quartier.

En l’espace d’un instant, nous avons eu l’impression de nous téléporter en Asie et c’est très sympa ! De nombreuses boutiques de vêtements aux couleurs chatoyantes côtoient les canards laqués des restaurants.

Kensington Market

Ce quartier a été mon préféré à Toronto. Beaucoup de magasins de fripes où l’on peut dénicher de très bonnes affaires, des maisons colorées et une ambiance festive et animée; voilà comment je pourrais décrire le quartier de Kensington Market. Que ce soit à n’importe quel moment de la journée, il y a toujours de l’animation. Cette fourmilière cosmopolite regorge de musiciens de rue et même de barbecues de rue 🙂  Il est vraiment immanquable !

St. Lawrence Market

Ouvert de 8h à 18h, ce marché vous charmera par ses allées très bien achalandées qui vous mettront l’eau à la bouche. Le mieux, c’est de choisir chacun ce que l’on veut manger aux différents stands et de se retrouver sur les tables partagées pour déjeuner.

CN Tower

C’est un incontournable de Toronto. La tour culmine à 553 mètres et six ascenseurs à parois de verre vous y montent en 58 secondes (soit une vitesse de 22 km/heure environ).

Une fois en haut, tenter tout de même l’expérience de marcher sur le plancher de verre (perso j’avais le cœur qui battait la chamade car j’ai le vertige). Pour les plus casse-cous et amateurs de sensations fortes, il y a l’haut-da-cieux, une attraction qui vous permet de faire le tour de la CN Tower en extérieur, les mains libres, attaché à un harnais et basculé en arrière. Un restaurant, le 360°, se trouve aussi en haut de la tour.

L’entrée est un peu chère mais vraiment, ça vaut le coup. On vous conseille de le faire en fin de journée et de rester pour profiter de la vue journée et de la vue nocturne sur le ville.

Adulte (13-64) 36 $
Aîné (65+) 31 $
Enfant (4-12) 26 $

Les Chutes du Niagara

Depuis que je voulais les voir ! Un de mes rêves s’est exaucé !

Comment les rejoindre ?

Nous nous sommes donc drigés vers la gare routière pour prendre un bus de la compagnie Greyhound, afin de nous y rendre. Il vous faudra compter 1h30 environ (suivant les horaires) de trajet. Le prix est de :

  • normal adulte :21.90$ et si vous l’achetez sur leur site internet 14.90$
  • senior plus de 62 ans :17.55$ ou 11.95$ sur internet
  • enfant 2-11 ans :17.55$ ou 11.95$ sur internet

Aucun tarif dégressif, si vous prenez l’aller-retour. Juste vous n’aurez pas à galérer à acheter le ticket retour, vous l’aurez déjà. Prévoyez de partir tôt, pour profiter pleinement de votre journée. Nous sommes partis très tôt le matin et revenus très tard le soir, fatigués mais émerveillés.

Vous trouverez ici leur site internet.

Las Vegas ? Presque…

Arrivés dans la ville des Chutes, nous avons l’impression d’arriver dans un mini Las Vegas. Des casinos de jeux, des attractions, des dinosaures géants, des restaurants bien américains, le tout sur une seule route principale.

Le vrai spectacle…

Une fois traversé tout cela, vous tomberez alors sur les majestueuses Chutes du Niagara. Et là c’est Waouwww !! Malheureusement, il y avait encore de la neige avec des blocs de glace, donc les bateaux n’étaient pas encore fonctionnels. Mais ça a suffit pour en prendre plein les yeux !

Même si on peut également les voir du côté des Etats-Unis, la plus belle vue reste celle côté Canada. Ainsi, vous les voyez d’en bas et non d’en haut comme les américains. Elles ont une hauteur de 51 mètres. Je vous conseille d’ailleurs d’aller faire un tour en haut de la Skylon Tower pour en profiter davantage. Pas forcément pour y manger car certes l’ascension de la tour est gratuite lorsque vous y mangez, mais le prix reste très élevé pour un repas de cantine buffet (environ 50$ par personne).

Nous avons juste fait l’ascension et la vue panoramique tournante reste bluffante. Elle culmine ainsi à 236 mètres et on atteint le sommet en 52 secondes, dans une capsule jaune.

Tarif (de 8h à minuit):

  • Adulte : 15,02$
  • 2-12 ans : 9,22 $

Allez donc faire un tour dans la boutique et le petit musée des Chutes qui vous décrit son histoire et comment des gens ont essayé depuis toujours de descendre celles-ci et en ressortir vivant mais plus ou moins sans succès (dans un tonneau, sur une barque, etc…).

Nous en sommes rentrés exténués mais des étoiles plein les yeux !

Où dormir ?

Pour ce séjour canadien, nous avons opté pour le tout Airbnb. Les tarifs sont vraiment accessibles, et c’était bien sympa de s’immerger au supermarché du coin pour faire ses courses alimentaires, comme le canadien lambda 🙂 Car oui, les supermarchés valent vraiment le coup d’œil 🙂 Des produits vendus en portions énooooooormes !!!

Mais revenons à nos moutons, les hébergements.

Pour Montréal, nous avions donc réservé un appartement entier à Stephen pour 5 nuits à 3 personnes pour 231 euros. Logement très bien placé et il y a tout le nécessaire pour profiter à fond de cette belle ville.

Sur notre trajet, nous avons passé une nuit à Shawinnigan, chez Stéphane. Nous avions pris une chambre seulement et cela nous est revenu à 53 euros la nuit pour 3 personnes. La maison était très bien équipée et à 200 mètres du lac St-Maurice.

Pour la ville de Québec, nous avions choisi un appartement entier aux portes de la vieille ville. Il était bien placé, mais il était en semi sous-sol, du coup nous avions une sorte de petite fenêtre avec vue sur les pieds des piétons… Nous avions payé 355 euros à 3 pour 4 nuitées. L’annonce sur Airbnb n’existe plus, mais vous en trouvez plein d’autres sympathiques.

Et enfin pour terminer, nous avions sélectionné un appartement entier à Toronto pour 388 euros pour 3 nuits à 3 personnes chez Kiki. Toronto est une ville beaucoup plus chère en matière d’hébergement que Montréal et Québec. L’appartement était vraiment sympa ! Un peu dans le style des appartements new-yorkais.

Budget

Nous avons eu nos billets d’avion Marseille-Montréal AR pour 634 euros par personne avec Air Canada (mais on peut trouver beaucoup moins cher). Et le vol Québec/Toronto/Montréal pour 117 euros par personne avec Porter Airlines.

Pour l’hébergement, cela nous a donc coûté 340 euros par personne pour tout le séjour.

Pour ce qui est de la location de notre Dodge Avenger, plusieurs possibilités s’offraient à nous. Après avoir fait un tour des loueurs présents en ville, il s’est avéré que la facture était assez salée. Compter environ 600$ pour 3 jours…

Nous ne pouvions donc pas partir avec un tel budget. Mais en regardant sur la toile, et plus particulièrement sur Rentalcars.com, nous avons pu trouver un véhicule dans les mêmes conditions pour 200$.

Quand au repas ce n’est pas donné, surtout qu’il faut rajouter environ 15% de l’addition pour les taxes et 15% pour le pourboire obligatoire.

La Poutine

C’est LE plat traditionnel québécois par excellence ! Il s’agit d’un plat constitué de frites et de fromage en grain (le couic couic) le tout recouvert d’une sauce brune.  Il est vrai que ce plat est quelque peu calorique mais il a le mérite de tenir au ventre.

La poutine se décline également sous plusieurs recettes, que ce soit avec de la viande séchée, des lardons ou autre… On peut même la trouver en tant qu’accompagnement au même titre que les frites à McDonald’s (il faudra tout de même avoir un appétit d’ogre !).

Dans tous les cas, vous ne pouvez pas partir du Québec sans en avoir goûté une ! Perso, depuis notre retour du Canada, on cherche désespérément un restaurant québécois qui en propose vers chez nous, sans résultat 🙁 Donc si vous en connaissez, n’hésitez pas à nous donner les adresses en commentaires 😉

Voilà donc notre voyage au Canada qui s’achève. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on s’est régalés ! Nous ne pouvons donc que vous recommander chaudement cette destination.

Si beaucoup privilégieront l’automne pour se rendre au Canada, le printemps est également une belle période. Cela permet ainsi de découvrir d’autres aspects méconnus de ce pays, comme l’élaboration du sirop d’érable. Alors, n’hésitez plus un seul instant et prenez vos billets pour le Canada !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *