L’Espagne instaure une taxe chasse d’eau pour les Français (poisson d’avril)

Mise à jour : Evidemment, vous l’aviez deviné, il s’agissait bien entendu du traditionnel poisson d’avril. En aucun cas, l’Espagne n’a instauré de taxe chasse d’eau visant les Français. Pas besoin d’annuler vos prochaines vacances dans la péninsule Ibérique. 🙂

Voilà plusieurs semaines que des rumeurs courraient quant à une possible taxe chasse d’eau mise en place par l’Espagne. Et cette taxe nous concerne directement, puisqu’elle ne concerne que … les Français ! A l’approche des ponts de mai, propices à une escapade en péninsule Ibérique, c’est donc une mauvaise nouvelle pour tous ceux qui avaient prévu de franchir les Pyrénées.

Faisons le point sur cette taxe, dite taxe chasse d’eau, annoncée par l’Espagne.

Une taxe chasse d’eau pour les Français

C’est donc avec une certaine surprise que nous apprenons aujourd’hui la mise en place d’une nouvelle taxe par l’Espagne. Pour l’heure, un seul pays est visé par cette mesure : la France. A compter d’aujourd’hui, tous les voyageurs en provenance de France seront taxés, avant d’entrer en Espagne.

Mais pourquoi une telle mesure ?

Depuis quelques années, l’Espagne connait des gros problèmes de sécheresse, notamment dans le Sud du pays. A l’approche des beaux jours et d’un été qui s’annonce d’ores et déjà sec, le pays a décidé de prendre des mesures drastiques. Le gouvernement de Madrid a donc pris le problème à bras le corps.

Depuis deux ans, une étude a été lancée sur le comportement des touristes présents dans le pays. Et il s’avère que nous, Français, sommes les champions de la consommation d’eau. Selon cette étude, le Français serait assez peu regardant sur la consommation d’eau, en plus de son côté râleur, pour ne pas dire chieur. C’est d’ailleurs de ce constat qu’est née l’idée de « taxe chasse d’eau ».

Aussi, face aux excès vraisemblables des touristes français, l’Espagne a donc décidé d’agir et de mettre en place une taxe. Si pour l’heure, elle ne touche que notre pays, sans nul doute que d’autres nations vont bientôt connaitre le même sort. Les touristes allemands, deuxième plus gros consommateurs, devraient donc être les prochains sur la liste.

Mais comment cela se traduit-il ?

Mise en place de cette taxe

A partir d’aujourd’hui, si vous vous rendez à l’aéroport, vous pourrez voir à côté du comptoir d’enregistrement, des balances qui vont fleurir. Il ne s’agit pas d’une balance pour vérifier votre bagage avant de l’enregistrer, mais bien d’un passage obligé pour tout voyageur français qui souhaite se rendre en Espagne.

Lors de l’enregistrement, il faudra donc se conformer à cette nouvelle mesure. En fonction du poids de la personne, il faudra régler la taxe au comptoir.

Celle-ci est donc indexée sur le poids affiché, multipliée par un coefficient de 0.72. Autrement dit, une personne de 80kg devra payer une taxe de 57.60€ (80 x 0.72€).

Pour des raisons de confidentialité, seule la personne au comptoir pourra voir son poids.

A noter que cette taxe n’est pas valable pour les enfants de moins de 5 ans.

Comment contourner cette taxe ?

Aujourd’hui, cette taxe est uniquement mise en place dans les aéroports. Autrement dit, si vous vous rendez en Espagne en voiture, vous ne serez pas concernés par cette taxe.

En fonction de votre point de départ et de villégiature en Espagne, il est peut-être préférable de privilégier la voiture. D’ailleurs, dans cette optique, l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes a décidé de mettre en place une offre promotionnelle, combinant vol + voiture de location, pour tous les voyageurs en provenance des principaux aéroports français.

Situé à seulement 20 minutes de la frontière espagnole, l’aéroport de Perpignan devient un point stratégique d’entrée en Espagne pour contourner cette taxe. Avec un trafic annuel d’un peu plus de 400 000 voyageurs, ce hub devrait connaitre une petite expansion et profiter indirectement de cette taxe.

Et vous que pensez-vous de cette taxe chasse d’eau vers les Français ?

taxe chasse d'eau poisson d'avril

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *