Circuit à Bali entre rizières et plages

Nous avions envie d’une destination lointaine et complètement dépaysante pour le mois de septembre. Nous avons choisi Bali, petite île d’Indonésie, et nous en sommes rentrés enchantés ! Et quoi de mieux qu’un circuit à Bali pour découvrir la culture hindouiste.

La province de Bali compte un peu moins de 4 millions d’habitants. La religion principale est l’Hindouisme et c’est une spécificité de l’île car l’Indonésie (hors Bali) est musulmane.

J’avais auparavant regardé un peu les endroits sympas à faire, histoire de prévoir notre petit circuit à Bali. Notre choix s’est porté sur quatre destinations, histoire de rayonner sur l’île un maximum.

Nous avons choisi Ubud pour le Sud et le centre de l’ile, Gili Meno pour voir au moins une petite île paradisiaque, Munduk pour le nord de l’ile et Candidasa  pour le bord de mer et l’est.

Arrivée à Denpasar

La première des choses a été de changer nos euros pour éviter tout risque d’arnaque au change. L’aéroport étant un lieu normalement sûr pour ça. Pour info, 1 euro équivaut à 12 000 rupiahs (Rps ou IDR). Nous étions donc pour la première fois de notre vie Millionnaire !!!

Enfin arrivés après un trajet d’une durée de 23h ! Nous avons eu la chance avec la compagnie Emirates de voler en A380. Cet avion est grandiose !

En revanche, le climat est chaud et très humide (taux d’humidité jusqu’à 85% suivant la période de l’année). Ce qui se traduit par des vêtements trempés dès qu’on les enfile et quant aux cheveux…. J’en parle même pas…. Les filles, évitez de mener vos plaque à lisser ou autre ça ne sert à rien. J’ai dû me résigner à me faire juste vite fait un chignon et ça, durant tout le voyage. La transition de l’aéroport climatisé à l’extérieur chaud et humide surprend !

Notre hôtel réservé par Booking nous envoie un chauffeur qui nous attend avec notre nom sur une pancarte au milieu d’une cinquantaine d’autres.

Circuit à Bali
Petit jeu du « où est Charlie » avec notre chauffeur 🙂

Ubud

Nous avons commencé notre magnifique périple par 6 jours à Ubud. Ville regroupant 14 petits villages de 34 034 habitants au total et se situant à 22kms de Denpasar. On peut la définir comme le centre du tourisme culturel et artistique de l’île. Elle a d’ailleurs été notre coup de cœur.

Nous séjournions dans un merveilleux hôtel dans le centre ville.

Forêt des singes

Nous avons commencé par visiter la forêt des singes qui se trouve dans la ville. C’est un immense parc sans clôtures, où les singes peuvent aller et venir à leur gré.  L’entrée est à 50.000 Rps soit 3.50 euros et la forêt est ouverte de 8h30 à 18h tous les jours. Il y vit 700 macaques à longue queue qui se partagent 12 hectares de forêt.

En entrant, vous trouverez des vendeurs de bananes à qui nous achèterons 1 régime comme quasiment tous les touristes. C’est très mignon de voir les bébés qui viennent avec leur maman nous les prendre dans la main.

Cependant, attention aux gros singes qui arrivent par surprise sur vos épaules et vous fauchent ce qui dépasse des poches ou du sac à dos. Attention aussi à vos lunettes. Mon copain a fait les frais des crocs d’un singe assez agressif et depuis il a la cicatrice des 2 crocs sur son épaule. Après, pas de paniques ils sont habitués à soigner ça à l’infirmerie avec un stock de petits flacons de Bétadine 😉

Tout de même, au bout de 45 minutes parmi les petits primates, on se sent oppressés et sur le qui vive avec l’envie de vite ressortir de là…

Site internet de « La Forêt de Singes » cliquez ici

Temple Goa Gajah

La grotte Goa Gajah ou Cave de l’éléphant se situe à 2 kilomètres de Ubud. Tout d’abord, à notre arrivée et à peine mis un pied dehors la voiture, nous voilà encerclés de 4 femmes qui nous entourent de sarongs. Il faut savoir que dans les temples, il est obligatoire de se couvrir les jambes d’un sarong (sorte de paréo aux tissus très colorés). Mieux vaut en acheter un en ville, vous pourrez le négocier moins cher. Le prix peut varier du simple au triple. Nous nous faisons donc avoir et l’achetons pour 50 000 Rps.

Arrivés dans le temple, évitez aussi les « guides » qui vous imposent leur service payant soi disant obligatoire… Nous avons pu passer au travers 🙂

La première des choses que vous verrez sont deux bassins sacrés, de forme rectangulaire. Ils sont entourés de statues de femmes portant des vases d’où jaillit de l’eau.

Ensuite, vous arriverez sur la porte d’entrée du temple. Vous ne pourrez pas la louper. Elle représente la gueule d’un démon. La façade est également ornée de sculptures plus démoniaques les unes que les autres.

Dans la première, se trouve la statue de Ganesh, le Dieu Hindou et dans l’autre se trouve un ligam (objet dressé, souvent d’apparence phallique, représentation de Shiva). Il évoque les trois dieux du panthéon hindouiste, Brahma le créateur, Vichnou le mainteneur, Shiva le régénérateur.

En sortant, laissez vous tenter par une balade dans la jungle.  Attention, le chemin pour y descendre est glissant. Compter une bonne heure de marche parmi la végétation luxuriante, les lianes et les rochers écroulés d’un autre temple. C’est un lieu magique où vous vous prendrez pour Indiana Jones !

Tarif : 15 000 Rps/adulte – 7 500 Rps/enfant ; Horaires : Ouvert de 8h à 17h tous les jours.

Rizières Tegalalang

Après notre matinée au Temple de Goa Gajah, nous voici partis visiter les Rizières de Tegalalang (à 20 minutes d’Ubud). Elles sont classées patrimoine Mondial de l’UNESCO et hors du commun car la plupart des rizières sont à plat et celles-ci sont en terrasse.

Nous avons déjeuner dans un restaurant, Le Rice Terrace Café, avec une vue magnifique sur les rizières.  Chaque table basse est à l’écart et nous sommes très bien installés sur des coussins. Le repas fut délicieux.

Rice Terrace Café

Nous pouvons à présent commencer la balade. Après s’être acquitté d’une offrande de 2 000 Rps, il est possible d’y entrer. Nous zigzaguons à travers les plantations de riz et quelques articles (tel qu’un chapeau ou des paniers) sont à disposition le long du chemin pour permettre au visiteur de faire une jolie photo souvenir.

Vous pourrez vous rendre compte de tout le travail accompli par les paysans pour y piquer les plants de riz et irriguer les champs.  Vous pouvez suivre les cours d’eau, avec un système ingénieux d’irrigation et géré par le système des Subak (coopératives agricoles).

Gérée traditionnellement par des coopératives agricoles, le SUBAK, l’eau est partagée de manière équitable et ingénieuse. Cela permet aux riziculteurs de Bali d’être les meilleurs producteurs de tout l’archipel.

Compter environ 2 heures pour la balade.

Petite randonnée dans les rizières autour d’Ubud, Crête de Campuhan

Pour cette journée là et la suivante, nous avons retrouvé des amies de France. Nous avons décidé de faire la balade autour d’Ubud qui traverse les rizières.

Pour cela, il vous faudra emprunter une petite ruelle sur la rue principale d’Ubud. Au niveau des Ibah Luxury Villas et après avoir traverser la rivière et passer devant un temple, le chemin monte sur la crête. De là, vous n’avez qu’à suivre le chemin qui traverse d’abord des champs d’herbe à éléphant, puis un petit hameau bordé d’atelier d’artistes et de cafés.

Les rizières sont juste après. Prenez le temps d’une pause pour siroter un jus de noix de coco fraiche au Karsa Café et pourquoi pas un tour au superbe spa attenant ? Vous aurez une vue panoramique sur les rizières.

Vous pouvez continuer la boucle comme nous avons fait par la route. Il faudra compter un peu plus de temps mais vous aurez le loisir de vous arrêter déjeuner à un sympathique warong.

Pensez au chapeau et à la crème solaire car il n’y a pas d’ombre au milieu des rizières !!!

Circuit de la balade

Plage de Jimbaran

Nous avons choisi de passer une journée à la plage de Jimbaran pour y déguster du poisson frais et des fruits de mer. Car avant tout, Jimbaran est célèbre pour ses fruits de mer grillés directement à la demande et sur la plage.

Nous voici partis pour un peu moins d’une heure et demi de route. Arrivés sur place, nous avons décidé de visiter le marché aux poissons, histoire de nous mettre en appétit. Attention, il ne faut pas être sensible du nez… Mais là, une multitude de poissons multicolores et divers crustacés s’offrent à nous. Après un rapide tour, il est temps de passer à table.

Sur le sable blanc, quelques restaurants avec des tables pieds dans l’eau nous attendent.  Nous en choisissons un qui avait l’air sympathique et nous nous sommes régalés de langoustes pour un prix 2 fois moins cher qu’en France.

Un petit bain pour se rafraichir et hop nous rentrons à notre hôtel 🙂  Je vous conseille de rester un peu pour admirer le coucher de soleil sur la baie.

Encore une belle journée qui s’achève !

Rizières Jatiluwih

Les rizières Jatiluwih ( voulant dire « merveilleux » en balinais) sont situées à 700 mètres d’altitude au nord-ouest d’Ubud et sont classées patrimoine mondial de l’Unesco. Le riz est bio, c’est à dire sans pesticide, sans engrais et sans OGM. Elles sont également en terrasses comme celles de Tegalalang.  Mais contrairement à ces dernières, les rizières de Jatiluwih  ne sont pas polluées par le tourisme de masse. Ici, vous ne trouverez pas d’échoppes pour touristes. Juste la beauté verdoyante et authentique de cette culture millénaire.

Pour y flâner, aucun problème, à partir du parking, descendre en contrebas et c’est parti pour la visite. Le village est toujours visible, vous ne pourrez donc pas vous perdre. La vue de la fin de route y est magique.

Tegenungan Waterfall

Située non loin de Ubud cette cascade est une oasis de faicheur. La descente se fait facilement, la remontée moins…

Plage de Padang Padang

Elle se mérite cette jolie plage ! Surtout le retour ! Car pour y accéder le parking est en haut de la crique et il ne reste plus qu’à descendre une multitude de marche.

Mais l’eau est limpide et c’est tellement agréable de se rafraîchir même si la remontée vous enlève ce bénéfice 🙂

Elle est également prisée par les surfeurs.

Thomas Beach

Petite plage sympathique mais avec pas mal d’escalier pour y accéder également. Vous trouverez un bar sur la plage pour y déguster une Bitang bien fraiche 🙂

Tanah Lot Temple

C’est un des temples sur l’eau de Bali, situé à une heure de Kuta. Ce temple est posé sur un rocher et on peut y accéder en marchant un peu dans l’eau. C’est probablement un des plus beaux que j’ai vu ! Il est par ailleurs le plus populaire et le plus photographié de l’ile. Vous pourrez d’ailleurs y croiser une couple de jeunes mariés venus faire des photos au coucher de soleil.

Nous y sommes allés à marée basse, du coup l’accès se fait à  pied. A marée haute il vous faudra prendre un bateau.

Pour la petite histoire, on raconte que le prêtre Danghyang Nirarta a passé la nuit ici et par la suite les habitants de Bali ont décidé de construire ce temple de Tanah Lot sur le lieu même de son repos.

Une cérémonie s’y déroulait

Attention, vous trouverez « la grotte du serpent », ne vous faites pas avoir. Il s’agit d’un pauvre serpent voyant jamais le jour (poussé dans un trou du rocher chaque matin et sorti le soir pour être dans une minuscule boite). En payant vous allez ainsi participer à cette maltraitance animale mascarade.

C’est aussi là qu’on a trouvé les souvenirs les moins chers de l’ile.

Temple d’Uluwatu

Ce temple est également situé en bord de mer et des petits habitants poilus et chapardeurs y vivent. Eh oui, vous y trouverez beaucoup de singes mais attention car ils peuvent se montrer agressifs et surtout voleurs.

En haut de la falaise, le Temple d’Uluwatu est d’une beauté à couper le souffle.

Le soir venu, un spectacle narrant l’histoire d’amour tragique entre Rama et Sita, l’équivalent de nos Roméo et Juliette, est joué dans un théâtre à ciel ouvert. Il dure jusqu’à la nuit et malgré un monde de fou, nous n’avons pas regretté notre choix d’y assister.

Et bien sûr la ville d’Ubud

Plusieurs musées se trouvent dans la ville ainsi que le Palais d’Ubud qui se visite. Nous avons opté pour le marché, histoire de ramener quelques souvenirs (il faut savoir marchander), et les salons de massages ! Oui ce sont bien des vrais massages 😉

La ville est toujours en mouvement et il y a beaucoup de warong pour déguster les fameux Nasi Goreng. Vous pourrez, pourquoi pas, prendre un cours de cuisine ou un cours de yoga. Vraiment ce fût ma ville coup de cœur !!!

Des offrandes comme celles-ci sont disposées le long du trottoir devant chaque boutique

Les îles Gili

Nous avons choisi de passer quelques jours au calme pour faire du snorkling et de la farniente sur une ile.

Pour cela, nous avions le choix entre 3 des îles Gili :

  • T (Trawagan) très animée et prisée par les fêtards,
  • Meno, la plus calme des 3 iles, idéale pour les couples souhaitant se poser au calme et pour les familles,
  • Air, elle est un mix des 2 autres.

Nous avons opté pour Gili Meno et avons pris un fast boat depuis Padangbai. Le prix était de 1 390 000 Rps soit 94 euros environ par personne A/R, avec la compagnie Blue Water Express.

Nous étions pas trop rassurés étant donné que la veille un moteur de fats boat avait explosé et tué une touriste d’autant plus que le bateau endommagé était toujours à quai… Attention donc car apparemment cela arrive parfois, il faut donc s’assoir à l’avant du bateau.

Sur le port, c’était la foire d’empoigne. Des tas de touristes qui attendaient leur bateau pour les différentes îles, les valises dans le sable. Quelques membres du personnel hurlaient le nom des îles en partance pour faire la queue. Le brouhaha était tel qu’il était difficile de reconnaître notre bateau. Un fois à bord, la traversée n’a duré qu’une heure et on voit vite une jolie eau turquoise.

Gili Meno

Arrivés à Gili T, notre hôtel nous avait dépêché une barque pour Gili Meno. Le pick up était en supplément : 250 000 Rps l’aller pour 2 personnes soit 16 euros mais pas le choix. Nous avons repayé la même chose pour le retour. Et là, enfin, nous étions loin de toute cette agitation !

Ici le « pick up » envoyé par notre hôtel

A

B

Au programme tour de l’ile à pieds pour aller voir le lac, et baignade dans une des nombreuses piscines que comptent les restaurants. Il suffit de prendre un verre et l’accès est gratuit.

Nous avons également pu profiter à marée haute de faire un peu de snorkling histoire de voir quelques beaux poissons. Vous trouverez facilement des masques en  locations.

A ce sujet je vous conseille le masque intégral de Decathlon 😉  Il est hyper pratique !

Attention cependant, elles ne sont pas non plus paradisiaques comme on peut le voir sur certains sites internet. C’est vrai que la couleur de l’eau est magnifique mais pour avoir fait La Réunion, on y voit beaucoup plus de jolis poissons et coraux dans le lagon et les alentours des plages sont malheureusement bordés de détritus :-/

Nous avons opté pour un hôtel  bungalow sur la plage. Comme dans tous les hôtels de Gili Meno, il n’y a pas d’eau chaude, mais cela ne manque pas du tout. Rien de plus magique que de prendre son petit déjeuner sur la plage  !

Petit déjeuner au paradis !

Malgré tout, elles valent le coup d’œil et c’est assez agréable de se poser sur le sable blanc afin d’y déguster un cocktail tout en regardant le clapotis des vagues.

Le soir quelques petites restos vous accueillent avec des poufs sur le sable à disposition

Munduk

Cette fois-ci, nous avons choisi LA nature en passant 3 jours à Munduk. Ici, on peut l’appeler la jungle car c’est là où vous verrez des belles forêts verdoyantes et de sublimes cascades. Au programme, randos, randos et randos. Le tourisme est présent comme partout à Bali mais pas en masse. Ici le calme règne. Et notre hôtel était un véritable havre de paix.

Piscine de notre hôtel

Nous avons choisi de faire la balade des trois cascades qui est la plus touristiques. Mais on ne croise pas grand monde. L’accès est comme partout à Bali « payant » sous forme de don obligatoire (mais dérisoire).

Il y a aussi des promenades dans les rizières, qui elles, sont gratuites.

Munduk est le cadre idéal si vous voulez vous reposer quelques jours à l’abri du brouhaha de la ville.

Kopi Luwak, un café à la sombre face

C’est une place centrale pour la plantation de café. Le plus connu et également le plus cher est le kopi luwak, le café de civette (vendu entre 20 à 50 euros la tasse). Les civettes sont des petits animaux qui ressemblent à un vison ou un petit renard. Il est obtenu à partir de cerises de caféier mangées et rejetées en grain dans les excréments des civettes sauvages  (oui c’est un peu dégueu en fait). Après séchage et torréfaction, ces grains donnent un breuvage moins amer que le café traditionnel avec un goût caramélisé ou chocolaté.

Caféier

Ça c’est l’explication dans le meilleur des mondes…. Au final, ce café est devenu un business juteux et un cauchemar pour les civettes.  Les civettes sauvages sont capturées dans la nature puis parquées dans des minuscules cages surpeuplées et nourries toute la journée de grains de café. Tandis que les civettes sauvages grignotent des grains de café dans le cadre de leur régime alimentaire équilibré, celles en captivité voient leur alimentation réduite aux cerises de caféier. Ces animaux, généralement nocturnes, souffrent également de claustrophobie. Soumis à tant de stress, l’animal peut aller jusqu’à l’automutilation et la mort. Elles meurent également souvent de maladies du foie.

Je vous conjure de ne pas visiter ces plantations mêmes si celles-ci vous paraissent « clean ». Ce n’est que pour mieux appâter les touristes.

Candidasa

Blue Lagoon

Pour terminer notre voyage, nous avons séjourné à Candidasa, petit village balnéaire de pêcheur. En baladant le premier jour, nous avons d’ailleurs rencontré un pêcheur qui est venu nous voir pour nous proposer une sortie snorkling au Blue lagoon avec son bateau le lendemain.

Proposant un tarif beaucoup moins cher que notre hôtel, nous avons accepté (et surtout on s’est dit l’intégralité de l’argent ira à lui). Cependant, il nous a demandé de lui verser ce jour le paiement (environ 20 euros pour 2 pour 3h de sortie), en nous promettant de venir nous récupérer à notre hôtel et devant notre chambre le lendemain matin.

Nicolas l’a payé de suite mais moi avec mes a-prioris de française et toutes les arnaques que nous pouvons rencontrer, je lui ai dit « laisse tomber, jamais il viendra ! ». On a bien flippé la soirée y compris le matin le voyant pas arriver… Mais il est bien venu avec 5 minutes de retard et ça a été juste génial !

Spot de Blue Lagoon

Arrivés sur sa barque, il nous a fourni du pain pour donner aux poissons. Et nous voilà parti pour 45 minutes de bateau. Nous avons plongé à un spot de snorkling où quelques bateaux étaient déjà présents. Un fois dans l’eau, nous avons eu droit à un vrai aquarium naturel, avec un arc en ciel de couleurs. On est vite oppressés par l’afflux de poissons, tant petits soient-ils, du coup on stoppe vite le pain ! Mais on ne voit pas le temps passé sous l’eau, c’est juste magique !

Némo !
Un vrai aquarium

Village de Tenganan

A 5 minutes de Candidasa se trouve le village de Teganan. C’est le plus vieux village de Bali habité par les descendants des premiers balinais, les Bali Aga. Ce sont des animistes, qui croient en un esprit, une force vitale, animant les êtres vivants, les objets mais également les éléments naturels, comme les pierres ou le vent, ainsi qu’en des génies protecteurs.

C’est un joli petit village tout en longueur. Le calme et la sérénité y règnent.

Cependant, une petite petite critique sur le côté trop traditionnel. On a eu l’impression que ce village était devenu un village musée et que les habitants sont devenus plus tributaires du tourisme (une petite guérite à l’entrée pour recueillir les dons obligatoires) que de l’agriculture ou autre. Il reste tout de même des jardins potagers, des champs de coton, de papaye, etc…

Coton

Des petites échoppes vendent des sarongs ou autres écharpes tissés encore à l’ancienne et dans le village. Ils produisent également des calendriers balinais. Vous ne verrez pas trop d’habitants dans les minuscules ruelles.

métier à tisser

Pura Tirta Empul

Ce temple là nous l’avons visité sous des trombes d’eau ! Tirta Empul signifiant Source sacrée en Balinais, on s’est dit qu’on était tombé le bon jour question eau et source 🙂 Et puis c’était le dernier jour de notre circuit à Bali, alors ce sont un peu les Dieux qui ne voulaient pas qu’on parte…

Tout d’abord, il vous faudra un sarong mais ils en prêtent à l’entrée. Le prix d’entrée est de :

  • Adultes : 15 000 Rps
  • Enfants : 7 500 Rps

De nombreuses fontaines se déversent dans des grands bassins. Certains balinais y viennent pour remplir leur gourde d’eau sacrée.

C’est une visite qui vous marquera spirituellement car vous assisterez à une foule de balinais venus prier et accomplir leurs rituels de purification. Très belle expérience !

Le temple d’Ulun Danu Bratan

Ça a été mon temple coup de cœur ! S’il n’y en a qu’un à voir, c’est lui !

Il est situé dans les montagnes de Bedugul et flotte sur le rivage du lac Bratan (deuxième plus grand lac de Bali). Ce temple est dédié à la déesse des eaux Dewi Tanu. Il est reconnaissable grâce à son meru (tour de bois sculptée) à 11 toits.

Entre le vert des montagnes, le bleu du ciel et le jaune et rouge des fleurs, le paysage est grandiose. C’est vraiment un endroit où l’on prend son temps et juste contempler l’apaisement et la sérénité du site.

En sortant, vous tomberez sur des animaux plutôt rigolos égarés dans le parc.

Temple Gunung Kawi Bali Indonésie

Notre dernier temple avant notre avion retour…. Déjà beaucoup de nostalgie dans cette dernière visite.  D’ailleurs, on l’appelle aussi montagne du poète.

Situé au bord de la rivière Pakrisan, le Temple Gunung Kawi n’est pas très loin de Ubud. Il vous en coûtera la modique somme de 15.000 Rps par personne (1 euro). Pensez comme toujours à avoir un sarong sur vous (même si on vous en prêtera à l’entrée). Et là, à vous les longs escaliers (300 marches environ) au milieu des rizières en terrasse pour descendre au temple. La montée sera un peu plus dure 😉

Ce temple comprend 10 mausolées creusés dans le rocher de la falaise sur une hauteur de 7 m. Il abrite d’impressionnantes tombes royales notamment celles du roi Udayana et de sa famille.

Tirtagangga – Water Palace

Pour le coup, cet endroit n’est pas du tout religieux, donc pas besoin de sarong, et c’est vraiment un lieu différent et unique à tout ce que l’on peut voir sur l’île.  On peut le comparer un peu à un grand parc privé.

On y trouve de nombreux bassins remplis de jolis nénuphars et avec de belles carpes.

Calme et sérénité

C’est un endroit paisible pour y flâner une demi-journée car on peut même se baigner dans deux des bassins (dont la piscine royale).

Un seul maître mot : REPOS 😉

Pura Goa Lawah – Temple des chauves-souris

Petit temple dédié à Batman 😉  Il date quand même de  plus de 1000 ans !

Pas forcément un endroit immanquable, mais si vous passez par là, il est à voir. Vous y trouverez une grotte qui abrite des milliers de chauves souris. Bien attendu pour ne pas gêner ces petits vampires, la grotte n’est pas accessible. Mais juste à l’entrée de celle-ci, vous pourrez aisément les voir et surtout les entendre !

Village traditionnel de Penglipuran

Penglipuran est un des derniers villages traditionnels et typiques de Bali. Il date de 700, donc très vieux village. Il se visite en une heure et nombreux sont les habitants qui vous feront rentrer chez eux. On peut se rendre compte de l’accueil chaleureux des balinais.

Les maisons sont composées en tri mandala :

– partie est : temple familial

– milieu : chambre / cuisine

– à l`ouest : salle de bain / garde manger / endroit pour sécher les vêtements etc

Il y a une grande rue traversante et chaque maison possède son propre temple.

Ujung Water Palace

Ujung Water Palace, ou autrement appelé le Palais d’eau, est le palais d’été du dernier souverain de Karangasem. Il fut construit en 1919. L’entrée est à 50 000 Rps par personne.

Il a été détruit en parti par une éruption volcanique du mont Agung en 1963 puis rénové dans son intégralité.

Le palais est certes petit mais  les jardins et surtout la vue, valent vraiment le coup d’œil !

Mont Batur – Kintamani

Le Mont Batur est le plus connu des volcans actifs balinais. Il est situé dans la ville de Kintamani. Selon les croyances hindouistes, c’est une montagne sacrée. Il culmine à 1717 mètres d’altitude.

Première des choses, il faut se lever très tôt et partir à 2 ou 3 heures du matin (selon où se trouve votre hôtel) pour pouvoir faire l’ascension, car le but est de voir le lever de soleil du haut du volcan. Il faudra vous munir d’une lampe de poche car l’ascension se fait de nuit ainsi que d’un bon pull. L’ascension est accessible à tous et il faut compter entre 1h30 et 3 heures pour 3 heures de descente. Il vous en coûtera dans les 400 000 Rps (soit 25 euros, mais les prix varient d’une agence à une autre).

Nous nous sommes contentés, pour notre part, de rester à Kintamani d’où vous aurez un panorama magnifique sur le volcan et le lac Batur. Eh oui, le fait de se lever à 2h du mat m’a vite découragée…

Vue du restaurant Batur Sari

Tukad Cepung Waterfall

Très jolie cascade intérieure ! Attention car le chemin glisse un peu pour descendre mais c’est splendide !

Et encore plein d’endroits que j’ai oublié 🙂

Circuit à Bali : Où dormir

Il faut savoir qu’à Bali les hôtels sont fabuleux et pour des prix dérisoires. Nous y étions en septembre donc pas en haute saison mais si vous projeter d’y aller en juillet-août, mieux vaut réserver un peu avant. Sur place, vous trouverez plein de Guest Houses avec la piscine pour 10 euros la nuit environ.

Nous avons opté pour 4 endroits différents histoire de faire un petit circuit. Nous sommes passé par le site Booking pour nos réservations.

  • Tout d’abord nous avons choisi de passer 5 nuits Ubud avec le Tjampuhan Spa à 8 280 000 Rps (541 euros) pour 2 personnes avec les petits déjeuners.

Une merveille !! De plus, la dernière nuit, nous avons été surclassés par le manager dans leur second hôtel, le Pita Maha Resort, en villa Honey Moon avec piscine privative !! Un rêve !!!! Deux salles de bains, deux chambres, une terrasse au premier étage et un jardin, on s’y perdait 🙂

  • Puis direction Gili Meno avec le Two Brothers Bungalows pour 2 nuits à 1 100 000 Rps (72 euros) pour 2 personnes avec les petits déjeuners.

Petit bungalow sur la plage avec les petits-déjeuners le matin, directement sur le sable, avec la vue paradisiaque.

  • Ensuite, nous avons passé deux nuits à Munduk au Bali Rahayu Homestay à 1 080 000 Rps  (71 euros) pour 2 personnes avec les petits déjeuners. Au milieu de la végétation, les chambres étaient dans des petites cabanes dans les arbres. Nous avions une très belle piscine à débordement.

Et nous avons fini par 3 nuits à Candidasa au Bali Santi Bungalows à 1 215 000 Rps (79 euros) pour 2 personnes avec les petits déjeuners.

Là encore, on a eu la chance d’être surclassés en villa avec piscine privée 🙂 Sinon l’hôtel possède aussi une belle piscine à débordement avec vue sur l’océan.

Circuit à Bali : où et quoi manger ?

Peut être, et sûrement même, le savez-vous pas mais j’adore manger !!

Et pour ça, il y a tout ce qu’il faut à Bali. Nous avons privilégié les warongs, restaurants qui servent de la nourriture typique et pas trop cher. Le plat le plus connu est le nasi goreng, du riz frit, des légumes, du poulet, un œuf sur le plat, et des oignons 🙂 Il se décline en Mie Goreng, même ingrédient que le nasi mais le riz est remplacé par des nouilles. Ce plat revient entre 1 et 2 euros suivant les warongs et après cela on a plus faim !

Il y a également Le canard à la balinaise (bebek betutu).  Farci, épicé et emballé par des feuilles de bananes, il est ensuite rôti très lentement pendant plusieurs heures. Le babi guling, porc rôti. Il est saupoudré d’épices locales et arrosé de jus de coco. La cuisson dure  une nuit entière, et la viande est tendre et savoureuse avec une peau croustillante.

Sans compter les brochettes de poulet (chicken satai) avec une sauce à la cacahuète, un régal ! Les soupes en tous genres et les épis de maïs grillés.

Pour le dessert, outre les beignets de bananes (pisang goreng), le plus connu est le riz noir au lait de coco (black rice pudding). OK, de premier abord on n’a pas envie d’y goûter…. Mais c’est un délice ! Il est composé d’un savoureux assortiment de riz noir, de lait de coco, de vanille et de sucre de palme. Il se déguste chaud ou froid, avec des bananes ou avec du jus de Jacquier (Jackfruit).

Et en matière de boisson vous n’aurez que l’embarras du choix avec les savoureux jus de fruits naturels pressés (bananes, goyaves, mangue, etc..) ! Alors un conseil : testez les tous ! Le plus répandu étant la noix de coco fraiche. Un régal !

Sans oublier bien entendu, LA bière balinaise : La Bintang !!

Rien que de vous parler de tout ça j’en ai déjà l’eau à la bouche !

Ce qu’il faut savoir

Les massages

Si vous aimez les massages, Bali sera votre paradis !!! Les massage d’une heure des pieds vous reviendrons à 2 ou 3 euros et vous en sortirez requinqués de votre rando quotidienne. Il y a bien sûr le massage du corps qui dure également 1 heure pour la modique somme de 8 à 10 euros. La seule chose c’est qu’il faut aimer les massages appuyés car il ne faut pas s’attendre à de simples caresses lol  Mais cela fait tellement de bien aux muscles !!!  Pour ma part, j’en ai fait quasiment tous les jours car même le dernier jour à l’aéroport dans la salle d’embarquement ,il y avait un centre (certes plus cher qu’ailleurs). Vous en trouverez partout dans les rues et dans les hôtels.

Quel guide ?

Nous avons trouvé le notre sur la page Facebook « Voyages Sac-à-dos… »backpackers » » et nous avons été ravis ! Il s’agit de Wayan Arya. Il est très pro, parle français et vu qu’il n’a pas pu être avec nous tous les jours, il nous a trouvé un guide/chauffeur (I Nengah Karsana aussi sur Facebook) qui a été extra ! Cliquez ici pour son blog

Kuta

Par choix nous avons choisi de ne pas aller à Kuta. En effet cet endroit est connu pour la jeunesse australienne qui vient y faire la fête. Il n’y a plus rien de balinais à cette ville et nous ne voulions pas nous retrouver dans un Ibiza asiatique mais plutôt dans des endroits plus typiques. En revanche si vous aimez la fête, le surf, les australiens et l’alcool (avec modération 😉 ) Kuta est fait pour vous !

En bref

On ne peut que vous conseiller cette destination car nous sommes revenus complétement charmés ! Évitez par contre les mois de juillet et d’août.

3 Comments

  1. Merci pour ce beau journal. J’ai retrouvé plein d’endroit que j’ai visité et ce fut un vrai délice de les retrouver. Prochain voyage à Bali pour moi en 2018 et j’ai vraiment hâte.
    Encore merci pour toutes vos magnifiques photos.
    Dany

    1. Nous y étions en septembre et rien que de trier les photos pour l’article ça nous a remémoré que de très bons souvenirs merci pour votre gentil commentaire et merci à nos guides

  2. Magnifique comme d’habitude, de splendides photo, des info super!
    Ca donne vraiment envie d’y aller!!!!!!
    Merci et continue de nous faire rever
    Patricia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *