Visiter le Kremlin de Kazan et les incontournables de cette capitale russe

Vous avez finalement décidé de vous rendre à Kazan, la capitale de la république du Tatarstan. Sur les bords de la Volga, la ville se présente sous des airs hospitaliers. En dehors des chemins touristiques, elle présente de nombreux attraits culturels.

Coincée entre Europe et Orient, entre culture orthodoxe et musulmane, Kazan est un véritable carrefour de diversité. Et la cité présente de nombreuses curiosités à visiter.

Aussi, voici quelques conseils pour vous aider à préparer votre voyage à Kazan. Il ne reste plus qu’à boucler votre valise et embarquer pour cette ville multi-culturelle sur les bords de la Volga. Davaï !

Comment se rendre à Kazan ?

Comme nous avons vu le voir, pour aller à Kazan (depuis Moscou), deux options se présentent à vous : le train ou l’avion. La ville est d’ailleurs une étape du mythique transsibérien, train reliant Moscou à Vladivostok, via 9285 kilomètres.

Mais c’est surtout, c’est une ville au croisement des rivières Volga et Kazanka. Le Kremlin de Kazan y trouve d’ailleurs une position centrale :

Kazan, se situe à l’est de Moscou, à un peu moins de 800 kilomètres. Elle se situe à mi-chemin (un peu en décalé) entre Nijni-Novgorod et Samara.

Malgré la différence de latitude, il n’y a pas de décalage horaire avec Moscou. Autrement dit, vous n’aurez pas besoin de changer votre montre. Vous garderez seulement le décalage avec la France, à savoir 1h en été et 2h en hiver.

Note :

Pendant la Coupe du Monde de football en 2018, Kazan fût l’une des villes hôtes.

Kremlin de Kazan, un incontournable

S’il n’y a qu’une seule chose que vous devez visiter à Kazan, c’est bien son Kremlin. Pour rappel, ce mot signifie « forteresse ». Bien qu’on l’associe au pouvoir russe à Moscou, les principales villes de Russie disposent de cette forteresse. Seul Saint-Pétersbourg n’en possède pas.

Au sein de ce Kremlin, un peu particulier, vous trouverez la Mosquée Qolsharif et la Cathédrale de l’Annonciation. Ces deux édifices ne sont séparés que de quelques dizaines de mètres seulement. On y retrouve là l’image de la république du Tatarstan, dont la moitié de la population est musulmane, dans un pays à grande majorité orthodoxe.

Kremlin de Kazan

Le Kremlin de Kazan a été classé au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco depuis 2000. Pour sa construction ce sont les architectes Postnik Iakovlev et Ivan Chiraï, qui ont été mandatés. Ces noms vous rappellent quelque chose ? C’est normal, ce sont eux qui ont également bâti la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux de Moscou.

Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’on surnomme Kazan, l’Istanbul de la Volga. Pour la petite anecdote, les deux villes sont d’ailleurs jumelées.

Lire également : Quel hôtel choisir à Kazan ?

Kremlin de Kazan, comment y accéder (horaires et tarifs)

Contrairement au Kremlin de Moscou, celui de Kazan est en accès gratuit. De plus, il est ouvert 24h/24 tous les jours de la semaine. A l’intérieur de cette forteresse, vous trouverez la Mosquée Qolsharif et la Cathédrale de l’Annonciation. Toutes deux sont ouvertes de 9h à 19h30, en accès libre et gratuit.

Plan Kremlin Kazan

L’accès au Kremlin peut se faire par deux entrées :

  • La Tour Spasskaïa : il s’agit de la tour la plus célèbres des neufs encore debout et sert d’entrée principale. Elle est située au sud-est de la forteresse.
  • La Tour Taynitskaya : son accès se fait du côté de la rivière Kazanka.

A l’intérieur du Kremlin, vous trouverez pas moins de sept musées. En revanche, leur accès est payant. Vous ne pensiez quand même pas que tout était gratuit ? 🙂

Ces musées sont ouverts tous les jours de 10 à 18h, sauf les vendredis, de 11 à 20h. A noter qu’ils sont fermés le lundi.

Voici la liste de ces musées :

  • Musée d’Histoire de la Cathédrale de l’Annonciation (à l’intérieur de la cathédrale) : 150 roubles (environ 2€)
  • Musée de la culture islamique (à l’intérieur de la mosquée Qolsharif) : 200 roubles (environ 3€)
  • Centre Kazan-Hermitage : 200 roubles (environ 3€)
  • Musée d’Histoire Naturelle du Tatarstan : 200 roubles (environ 3€)
  • Salle d’expositions « Manège » : 150 roubles (environ 2€)
  • Musée National de la République du Tatarstan : 200 roubles (environ 3€)
  • Musée de la Fonderie de Canons : 200 roubles (environ 3€)

Si vous le souhaitez, il existe une entrée commune pour tous ces musées. Dans ce cas, le pass global coûte 700 roubles (environ 9€). Vous pouvez d’ailleurs commander vos billets à l’avance sur le site officiel du Kremlin.

Kazan étant en dehors des circuits touristiques classiques, vous n’aurez pas vraiment de soucis à vous faire sur les files d’attente.

Kremlin Kazan

Que visiter dans le Kremlin de Kazan ?

Si le Kremlin de Kazan contient de nombreux bâtiments, il reste tout de même un petit territoire. Si vous faites l’impasse sur les musées, il faudra compter environ 2 heures pour le visiter. En ajoutant la visite des musées, vous pouvez doubler ce temps.

Mais d’abord, faisons le tour des bâtiments à visiter :

Mosquée Qolsharif, symbole du Kremlin de Kazan

C’est sans aucun doute le site majeur du Kremlin à visiter. Et pourtant sa construction est récente, puisqu’inaugurée en 2005. Il s’agit de la mosquée Qolsharif. Mais alors, que s’est-il passé ?

Mosquée Qolsharif Kazan plan

Lors de la reconquête de ce territoire par Ivan le Terrible, en 1552, la mosquée originale a été entièrement brûlée. Finalement, sa reconstruction fût décidée et débuta en 1996. Elle fût inaugûrée le 24 juillet 2005, marquant le début des célébrations du millénaire de la ville. En effet, Kazan a vu le jour en 1005.

Vue Mosquée Qolsharif Kremlin Kazan

Il s’agit aujourd’hui de la troisième plus grande mosquée d’Europe, après Istanbul et Moscou. Même si son entrée est libre, elle reste un lieu de culte actif. Elle peut accueillir jusqu’à 6000 personnes.

Entrée mosquée Qolsharif
Intérieur Moquée Qolsharif

Elle porte le nom de Qolsharif, imam qui a tenté de défendre la mosquée en 1552 au péril de sa vie.

Mosquée Qolhsarif nuit

Cathédrale de l’Annonciation

Il s’agit là du second édifice religieux du Kremlin de Kazan. Là encore, la date de 1552 marque l’histoire de cette cathédrale. En effet, sa construction a commencé après le siège d’Ivan le Terrible.

Cathédrale annonciation Kazan plan

Là encore, ce sont les architectes Ivan Barma et Postnik Jakovlev qui se sont occupés de son schéma. Il s’agit aujourd’hui du bâtiment le plus ancien du Kremlin de Kazan.

Malheureusement, durant les siècles, la Cathédrale a quelque peu souffert. Elle a connu deux graves incendies en 1742 et 1842. Puis en septembre 1918, l’Armée Rouge fait le siège de Kazan pour y déloger l’armée tchécoslovaque. Durant cet assaut, le Kremlin est bombardé et les coupoles de la cathédrale sont détruites. Il faudra finalement attendre 1973 pour que sa rénovation intervienne.

Cathédrale de l'Annonciation Kazan

Finalement, les derniers travaux de restauration se sont achevés en 2005, pour le millénaire de Kazan. Pour l’occasion, une nouvelle iconostase a été construite et les icônes à l’intérieur de l’église ont été remplacées.

Intérieur Cathédrale Annonciation Kazan
Iconostase Cathédrale annociation Kazan

Devant la Cathédrale, dans un petit jardin, vous trouverez également une statue en l’honneur des architectes à l’origine du Kremlin de Kazan.

Tour Söyembika

Qui a dit que la Tour de Pise était la seule à pencher ? Kazan possède également sa tour penchée. Même si moins impressionante que sa consoeur italienne. On estime sa déviation à 2 mètres par rapport à la verticale. C’est suffisant pour que cela puisse se voir à l’oeil nu.

Tour soeymbika kremlin kazan
Tour penchée soyembika

La tour mesure 58 mètres de hauteur et comporte 7 niveaux. Selon la légende, Ivan le Terrible l’aurait fait construire en 7 jours. Il y fit emprisonner la tsarine Sumbiket qui finalement se jeta du haut de la tour.

La tour fait 58m de haut et on distingue alors 7 niveaux. Plusieurs légendes circulent sur la construction de cette tour comme , par exemple, celle qui raconte que Ivan Le Terrible l’a fait construire en 7 jours pour emprisonner la tsarine Sumbiket qui a fini par se jeter du haut de la tour.

Sous la tour, on trouve les restes du Mausolée de Kan. S’y trouvent les dépouilles de plusieurs khans issus de cet état miédéval tatar, disparu en 1552, avec la chute du khanat.

Selon une autre légende, si vous mettez vos mains sur la paroi et réaliser un vœu, ce dernier se réalisera.

Palais présidentiel

Même si on a tendance à l’oublier, le Kremlin de Kazan héberge le palais présidentiel. C’est sous le règne de Nicolas Ier (de 1845 à 1848) qu’a eu lieu sa construction. On reconnait l’architecture similaire à celle du grand palais du Kremlin de Moscou.

Palais présidentiel kremlin kazan

Ce palais est toujours en service. Il est le lieu de résidence du président de la République du Tatarstan, et siège du gouvernement.

Le Kremlin de Kazan et ses musées

En dehors des incontournables que nous venons de vous présenter (qui ont l’avantage d’être gratuits), le Kremlin de Kazan comportent égalemnt des musées. Ils sont au nombre de cinq :

  • Musée d’Histoire Naturelle du Tatarstan : comme dans beaucoup de villes à travers le monde, il s’agit d’un musée dédié à la géologie, la faune et la flore, et plus globalement le développement de la vie sur Terre. Vous y trouverez également une collection de dinosaures locaux.
Musée histoire naturelle Kazan
  • Centre Hermitage-Kazan : ne vous attendez pas à retrouver l’Hermitage de Saint-Pétersbourg. Ici, le bâtiment est beaucoup plus modeste, mais possède des collections intéressantes. Certaines collections, temporaires, proviennent justement de l’Hermitage de Saint-Pétersbourg
Centre Hermitage Kazan
  • Musée National de la République du Tatarstan : c’est ici que vous trouverez les vestiges de la culture Tatar, avec une impressionnante collection archéologique, des bijoux, armes, et autres objets ayant appartenu à des personnages célèbres de cette dynastie.
Musée Histoire Tatarstan
  • Salle d’exposition « Manège » : il s’agit d’une salle d’exposition temporaire
Salle manège Kazan
  • Musée de la Fonderie des Canons : comme son nom l’indique, ce musée est davantage porté sur l’aspect militaire, avec exposition d’armes, armures et canons.
Musée Fonderie des Canons Kazan

En dehors du Kremlin de Kazan, que voir d’autre ?

Si le Kremlin de Kazan est déjà riche de découverte, la ville possède également d’autres incontournables et activités à ne pas rater :

Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul

Non loin du Kremlin, la Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul est un incontournable. Elle se présente sous un style bien différent de ce que l’on peut connaitre des églises russes.

Saint pierre saint paul Kazan

Cependant, ne ratez pas sa visite intérieure. Son iconostase et sa décoration valent le coup d’oeil.

Malheureusement, lors de notre visite, l’église était en rénovation, totalement cachée sous les échafaudages et fermée aux visites.

Ministère de l’Agriculture

Un peu en contrebas du Kremlin, vous trouverez le grand bâtiment façon ère soviétique imitation Renaissance. Il s’agit du Ministère de l’Agriculture.

Le bâtiment est particulièrement joli, éclairé, de nuit. Mention spéciale pour l’arbre en acier qui se trouve en son centre.

Ministère agriculture Kazan

Et lors de notre visite, il s’agissait du jour de la République du Tatarstan (30 août). Un concert gratuit en plein air y était donné.

Bauman Street

Il s’agit de la rue piétonne de Kazan qui part depuis le Kremlin et s’enfonce dans la ville. Vous ne pouvez pas rater cette rue, et devez parcourir cette longue allée réservée aux piétons.

En plus d’être agréable, vous y trouverez de nombreux magasins, restaurants et cafés.

Kazan Bauman Street
vive la france kazan
Bauman Street nuit Kazan

Ne passez pas à côté du carrosse de Catherine II ou du chat de Kazan :

Carrosse Catherine II Bauman Street kazan
Chat Bauman Street Kazan

Centre de la famille

Le Kazan family center est situé de l’autre côté de la rivière Kazanka. Mais cette oeuvre architecturale vaut le détour. En forme de soucoupe de volante ou de bol (à vous de voir), il s’agit d’un lieu qui est utilisé pour célébrer les mariages.

Kazan Family Center

Vous pouvez monter sur la terrasse d’observation et ainsi avoir une vue panoramique sur la ville de Kazan. Le Kremlin juste en face, s’offre à vous, sous un autre angle.

Vue Kremlin Kazan

A noter que vous pouvez vous rendre de l’autre côté de la rivière Kazanka depuis le centre ville grâce au métro. Kazan dispose d’une seule et unique ligne de métro, très peu utilisée par les habitants, mais qui s’avère utile pour se rendre au Kazan Family Center.

Relativement récente (2005), cette ligne de métro comporte pour l’heure 10 stations, pour une longueur totale de 16 kilomètres.

Métro Kazan

Musée de la vie soviétique

Si vous souhaitez vous replonger dans le passé soviétique, vous avez trouvé là le bon endroit ! Sur nn fond sonore de musique pop soviétique, vous allez découvrir un véritable bric-à-brac vintage. Attendez-vous à découvrir des outils de propagande de l’URSS, des portraits de Lénine, de l’astronaute Youri Gagarine, ou encore des souvenirs militaires. 

Le prix d’entrée est de 250 roubles (environ 3.5€), et ce musée est ouvert tous les jours de 10h à 20h.

Cependant, en vous promenant dans le centre ville de Kazan, vous trouverez quelques vestiges de la gloire soviétique :

Lénine Kazan

Mishkin Dom

Si vous avez envie de vous plonger dans l’ambiance tatare, voici l’endroit parfait. Mishkin Dom est une reproduction d’un village typique tatare. Un restaurant spectacle est même présent, pour vous immerger dans la culture tatare :

Mishkin Dom Kazan
Kazan Mishkin Dom
Mishkin Dom

Son entrée est gratuite, mais un peu en dehors du centre ville.

Et si vous souhaitez découvrir un quartier typiquement tatare, rendez vous rue Kayuma Nasyri. Vous y trouverez des maisons et bâtiments selon l’architecture typiquement tatare :

Quartier traditionnel Kazan

Temple de toutes les religions

Qui a dit que toutes les religions ne pouvaient pas cohabiter ? C’est en tout cas ce qu’a voulu démontrer l’artiste russe Ildar Khanov. Sur les bords de la Volga, il a ainsi créé un lieu de rencontre spirituelle, avec ce temple, qui regroupe pas moins de 16 religions de l’humanité. Dans un seul et même bâtiment, vous trouvez toutes ces religions, chacune disposant d’une coupole.

Le but de ce temple universel est de montrer la cohabitation pacifique de toutes ces religions et l’identité multiculturelle de Kazan.

temple toutes les religions kazan

Malheureusement, l’artiste est mort en 2013 et l’oeuvre est restée inachevée. Quelques passionnés essaient de terminer ce temple universel.

Un peu en dehors de Kazan, il faut prendre un bus (45 minutes) ou un taxi (15 minutes) pour s’y rendre.

1 Comment

Laisser un commentaire